Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Confolens : les habitants sont inquiets et en colère suite au départ des migrants

10 octobre 2018 à 09h26 Par Lucie Claussin
Crédit photo : Wikimédia ©

En Charente Limousine, c’est l’incompréhension pour les habitants de Confolens. Hier, le CAO de la ville a vu partir des exilés en direction de la Vienne.

Les Confolentais vont devoir dire au revoir à certains migrants qu’ils ont accueilli depuis plusieurs mois. Au total, 15 réfugiés partiront pour Poitiers et six sont partis depuis hier, ce qui a causé la colère des habitants du secteur où il s’étaient rapidement intégrés en devenant pour certains bénévoles au sein du festival de la ville.

A l'heure où il est demandé à certaines associations de se serrer la ceinture et où les contrats aidés sont supprimés, l'humain passe une nouvelle fois en second plan avec ce transfert de plusieurs exilés. Une nouvelle accueillie avec tristesse pour ceux qui les ont accueillis les bras ouverts et même pour les plus sceptiques comme le témoignent ces commentaires vus sur Facebook :

"Des gens vraiment super c'est vraiment dommages de les perdre"

"Je faisais parti des septiques sur la venue des migrants mais le coté humain l'emporte toujours , Je m'étais investis avec l'accord du club de foot de Confolens pour en intégrer quelques uns et ce fut une vraie découverte avec des gens sympathiques , très courtois et polis . On demande aux assos de faire des efforts pour les intégrer et là ils n'ont même pas eu le temps de se poser qu'on les renvoie dans des endroits ou ils ne seront pas forcément mieux lotis . Issa et Boubacar sont partis avec beaucoup de détresse et de larmes pour ce dernier qui n'aura même pas eu la chance d'évoluer avec ses nouveaux amis . La paperasse l'aura encore emporté sur l'humain !! Bonne chance BOUBA , ISSA qui sait peut être qu'un jour !!!!!!"

Le président du CIOFF, le Conseil International des Organisations de Festivals de Folklore et d'arts traditionnels a aussi tenu à apporter son soutien à travers ces quelques mots : " Les responsables d ONG que nous sommes devons défendre ces actions positives et démontrer que les migrants peuvent s' intégrer chez nous en leur tendant la main. Bravo à vous les amis de Confolens . En tant que président du CIOFF et du comité de liaison ONG à l UNESCO je soutiens cette action et suis indigné par cette décision de départ des 15 personnes citées.."

Des au revoirs teintés d'inquiétude :

Hier, au moment de quitter les lieux pour certains, quelques bénévoles d’associations locales se sont rendus au Centre d’Accueil et d’Orientation pour leur témoigner leur soutien. Bien que ce transfert était connu (les exilés devaient rester six mois au maximum en Charente Limousine), personne ne connaît les vraies raisons de ce départ, vers un avenir incertain et un suivi qui s'annonce moindre.