Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Coronavirus : Châteauroux ouvre une aire pour accueillir les chauffeurs routiers

24 mars 2020 à 13h12 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Un camion circule sur une autoroute.
Crédit photo : Pixabay

Châteauroux Métropole va ouvrir une aire de repos pour les chauffeurs de poids lourds, pénalisés par la fermeture des restaurants.

Une aire de repos provisoire, avec toilettes et douches et pouvant accueillir jusqu'à 150 camions, va ouvrir ce mardi 24 mars dans la soirée à Châteauroux. Elle viendra pallier la fermeture du plus grand restaurant routier de France. L'espace, ouvert sur le parking de la salle de concert MACH36, dispose de dix WC et six douches, disponibles de 5h00 à 10h00 et de 17h00 à 23h00. Le site sera surveillé, nettoyé et l'affichage sera fait en plusieurs langues, notamment pour rappeler les gestes barrières.

« On l'a fait car on a été sensibilisé sur la situation des routiers après la fermeture de l'Escale-Village », a expliqué le maire de la ville et président de Châteauroux Métropole Gil Avérous. Situé à proximité de l'A20, L'Escale-Village, plus grand routier de l'Hexagone (700 couverts par jour), a dû fermer en raison du coronavirus, comme tous les restaurants en France.

Douches et WC mobiles

De nombreux routiers, notamment internationaux, s'y retrouvaient encore, bien obligés de faire une pause, selon Gil Avérous. « On constatait qu'ils faisaient leurs besoins partout, dans des sacs. Ce n'était pas acceptable, mais ils ne pouvaient pas faire autrement », a-t-il regretté. « On ne pouvait pas non plus utiliser les sanitaires de l'Escale, car pas aux normes en cas de pandémie. Là, avec des douches et des WC mobiles, les routiers peuvent prendre des douches sans se croiser », a précisé le maire. « C'est une mission qui dépasse la métropole. L’État nous sous-traite. On avance la partie technique et les frais et il nous remboursera après sous forme de subvention », a-t-il ajouté.

Syndicats de conducteurs et organisations patronales avaient manifesté leur grogne après la fermeture des aires de repos et des restaurants routiers, souvent équipés de douches et toilettes, et donc nécessaires à l'hygiène.

(Avec AFP)