Info locale

Coronavirus et maternité : des mesures pour les accouchements en Centre-Val de Loire

17 mars 2020 à 17h05 Par Alicia Méchin
Des mesures ont été mises en place concernant l’accueil du public dans les hôpitaux, notamment à la maternité.
Crédit photo : Pixabay

Des mesures ont été mises en place concernant l’accueil du public dans les hôpitaux, notamment à la maternité. Il est possible que certaines femmes accouchent seules, sans le père à leurs côtés.

Partout en France, des mesures ont été prises dans les hôpitaux pour limiter au maximum le risque de propagation du coronavirus. En Centre-Val de Loire, l’Agence Régionale de Santé a rappelé ce mardi 17 mars que les visites sont limitées à une seule personne par patient, y compris à la maternité. Les visites d’enfant au sein des centres hospitaliers sont interdites.

Mais qu’en est-il de la prise en charge des femmes enceintes ? Interrogée par notre rédaction, l’ARS Centre-Val de Loire nous précise que « c’est le chef de service de la maternité (ou gynécologue) qui décide qui peut entrer en salle (d’accouchement) ou non compte tenu de la situation. Si le papa est présent, il convient de respecter les mesures barrières et la distanciation sociale de 1mètre ».

Sur internet, beaucoup de futures mamans, domiciliées dans d’autres régions en France, ont partagé ce mardi leur déception et tristesse, après avoir appris qu’elles accoucheraient peut-être sans le père de l’enfant à leurs côtés, en raison de cette situation inédite. À noter que seuls les cours de préparation à l’accouchement et de rééducation périnéales sont annulées ou reportées. Les consultations médicales individuelles sont, quant à elles, maintenues.

Voir cette publication sur Instagram

En tant que future maman, on se fait tous une idée de notre accouchement. On l’idéalise bien souvent, on sait qu’on a beau s’y préparer, tous seront uniques. Mais vivre ça seule, je n’étais pas prête. 😔 Je savais qu’on n’aurait pas droit aux visites, mais au moins je pensais avoir Mathieu. Mais ce matin, quand la maternité m’a confirmé que le papa ne pourrait pas m’accompagner à l’accouchement ni même nous voir pendant le séjour à la maternité, je n’ai pas pu m’empêcher de verser quelques larmes. J’essaie toujours de positiviter mais là, c’est dur. Oui, ce matin, je suis un peu égoïste, je ne pense qu’à ma petite personne alors que le sujet est bien plus grave mais c’est un tel chamboulement que d’accueillir un enfant, j’avais jamais envisagé de vivre la période de travail, l’accouchement et les premiers jours seule... J’ai peur et Mathieu en est malade, le voir si triste me fait tout aussi mal. Mais on est faites pour ça, on a donné la vie dans des périodes bien plus sombres alors tout ira bien n’est-ce pas ? Une immense pensée aux futures mamans ce matin, oui, ça va être différent, mais on est incroyables, ne l’oublions pas. ❤️ [📸 @emma_gli]

Une publication partagée par Coralie L. (@ellesenparlent) le