Info locale

Deux-Sèvres : un car qui roule au biogaz en test dans le département

02 juillet 2019 à 04h30 Par Lucie Claussin
Image d'illustration
Crédit photo : Wikimédia ©

La transition écologique se fait peu à peu en Nouvelle-Aquitaine. Et cela se passe aussi du côté des transports en commun.

En partenariat avec Avenir Atlantique, une société de transports de voyageurs très présente dans le grand Ouest, la région Nouvelle-Aquitaine teste depuis le mardi 11 juin une ligne de car révolutionnaire. Le véhicule qui transporte les voyageurs n’est pas si commun que cela, puisqu’il fonctionne avec du biogaz et il roulera entre Parthenay et Niort et parfois jusqu’à Thouars sur la ligne 12. Pierre Poumarede, président de Avenir Atlantique qui porte ce projet, nous en dit plus :

Écouter le podcast

Côté avantages, ce gaz alternatif issu du recyclage de déchets permet de diminuer les émissions de dioxyde de carbone de 20 %, de 30 % de dioxyde d’azote et de réduire les émissions de particules fines de près de moitié. Il possède la même autonomie que les cars fonctionnant au diesel, tout en étant aussi plus écologiques. Côté prix, un kilo de biogaz coûte 20% moins cher qu’un litre de diesel.

Un projet pour la région ?

La phase de test, concernant la rentabilité économique de ce car, se termine à la fin de l’année scolaire. Elle permettra de dresser un bilan, afin de convaincre les élus de passer au biogaz pour une grande partie des lignes de la région. Ainsi, il y aura un échange concret avec les entreprises sur les conditions d’exploitation et les infrastructures que cela nécessite.

Un projet économiquement réalisable ?

Mettre en place des bus roulant au biogaz a un coût important. À l’achat, un véhicule coûte entre 30 et 50 % plus cher qu’un diesel. L’installation d’une station de recharge a aussi un coût : environ 40 000 €, ce qui peut représenter un frein. Cependant, des solutions sont envisageables :

Écouter le podcast

L’objectif étant de mettre à moyen terme, entre cinq et six cars de ce type sur les grandes lignes régulières du département. En cas de démocratisation des bus roulant au biogaz, Avenir Atlantique envisage de monter une station au dépôt de Parthenay ou d’ouvrir un site semi-public pour recharger les bus au biogaz ainsi que les camions de marchandises de leur confrères du secteur. À savoir que les marchés publics de transport dans les Deux-Sèvres arrivent à échéance en septembre 2020.

Avenir Atlantique recrute 

La société de transports Avenir Atlantique recrute actuellement des conducteurs. Pour postuler, vous pouvez directement le faire en ligne sur le site internet de l’entreprise. À savoir que la société prend en charge la formation intégralement. 35 postes sont à pourvoir dans les Deux-Sèvres, la Vienne et l’Indre-et-Loire.