Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Ecole obligatoire à partir du 22 juin : les enseignants partagés

17 juin 2020 à 13h34 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Une salle de classe.
Crédit photo : Commons - Clio

Emmanuel Macron a annoncé un retour à l’école obligatoire à compter du 22 juin pour les élèves de primaire et de collège. Une mesure qui laisse certains enseignants dubitatifs.

Faut-il renvoyer tous les élèves à l’école ? Dimanche 14 juin, le président de la République Emmanuel Macron a tranché, en annonçant un retour en classe obligatoire pour les élèves de primaire et de collège à partir du 22 juin. La mesure ne fait toutefois pas l’unanimité parmi le personnel enseignant. Sur le principe, elle va dans le bon sens, indique François Molard, co-secrétaire départemental du SNUipp 45, un syndicat de professeurs des écoles : « La situation actuelle laissait un flou et participait à de nombreuses difficultés pour la scolarisation des enfants. Cela va faciliter le travail ». Pour le syndicaliste, « l’école a toujours été obligatoire et universelle et ce régime d’exception n’était pas acceptable ».

 

Un délai trop court pour mettre en place le protocole sanitaire ?

C’est notamment la méthode choisie par le gouvernement que critique François Molard. Le protocole sanitaire est seulement dévoilé ce mercredi 17 juin. « Tout est fait dans la précipitation sans réflexion profonde », confie-t-il. « Ça fait trois mois que c’est le cas. Il y a des annonces mais rien d’envisagé, et c’est aux gens sur le terrain de mettre en place les dispositions nécessaires. Il y a une semaine entre l’annonce politique et l’ouverture des classes… » Avec seulement deux semaines de cours avant les vacances d’été, la mesure était-elle nécessaire ? « C’est une bonne question », répond le co-secrétaire départemental du SNUipp 45. « Mais la première chose à voir, c’est la qualité sanitaire, si on peut se retrouver ensemble à l’école sans risquer sa vie ».