Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

En Centre-Val de Loire, les gros excès de vitesse toujours trop nombreux

25 juin 2020 à 13h35 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. De nombreux automobilistes sont encore arrêtés pour de gros excès de vitesse.
Crédit photo : Rédaction / Etienne Escuer

Déjà très nombreux pendant le confinement, les excès de vitesse supérieurs à 40km/h sont encore trop fréquents, constatent les gendarmes du Centre-Val de Loire.

Des véhicules flashés à plus de 170 ou 180km/h sur les autoroutes, parfois 130 ou 140km/h sur les routes départementales : les gendarmes du Centre-Val de Loire ont constaté depuis le mois de mars une recrudescence des gros excès de vitesse. « Pendant le confinement, il y a eu moins de véhicules en circulation mais plus de conduites à risques », explique le chef d’escadron Sylvain Soula, en charge de la communication de la gendarmerie dans la région. « 1 087 permis de conduire ont fait l’objet d’une suspension, dont 917 à cause de la vitesse, pour des excès supérieurs à 40km/h. » Particularité notable, ces excès, d’habitude réservés aux motocyclistes, ont aussi été commis par des véhicules atypiques, comme des voitures familiales de type Scenic ou Touran.

Écouter le podcast 

 

Les accidents en hausse depuis le déconfinement

 

Ces incivilités n’étaient toutefois pas propres à la région pendant le confinement, le phénomène a été constaté dans l’ensemble de la France, selon les gendarmes. Mais depuis le 11 mai, la baisse de ces comportements n’est pas aussi forte qu’espérée. « Ça s’est calmé en fonction des départements », détaille le chef d’escadron Sylvain Soula. « On a toujours une augmentation des grandes vitesses dans le Loiret et le Loir-et-Cher, mais cela a diminué en Eure-et-Loir. » Un nouveau phénomène est toutefois apparu depuis le déconfinement, avec une hausse des accidents. « C’est aussi dû au fait que le nombre de conducteurs sur la route a augmenté », précise l’officier en charge de la communication.

 

Écouter le podcast

 

 

Contravention et suspension de permis

 

Que risque-t-on en cas d’excès de vitesse supérieur à 40km/h ? « Au-delà de la contravention de 4ème classe (135 euros), il y a la rétention du permis de conduire, qui peut aller sur décision administrative ou judiciaire jusqu’à une suspension de trois ans », explique le chef d’escadron Sylvain Soula. Si l’excès est même supérieur à 50km/h, la contravention passe en 5ème classe (jusqu’à 1 500 euros d’amende), avec de la prison possible en cas de récidive dans les trois ans, ce nouvel excès étant considéré comme un délit.

 

Écouter le podcast

 

Plus qu’un message à faire passer, Sylvain Soula souhaite rappeler un slogan : « La limitation de vitesse, c’est une limite, pas un objectif ! »