Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

« Et sinon le soleil, tu reviens quand ? »

16 janvier 2018 à 18h10 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Flickr

Comme le disait Nicoletta en 1970 : « il est mort le soleil ». Bon, n’allons pas jusque-là mais tout de même, on est en droit de se poser des questions lorsqu’on lève le nez au ciel. Depuis début 2018, l’ensoleillement des villes de France est au plus bas. Exemple chez nous :

2018 ne pouvait pas plus mal commencer. Côté météo, on a déjà eu droit à la tempête Eleanor, avant celle nommée Fionn qui devrait s’abattre ce soir sur le littoral atlantique ainsi que sur les côtes de la Manche. Pour ce qui est des intempéries, on est servi. Mais qu’en est-il du soleil ? Notre astre solaire a décidé de jouer au chat et à la souris en ce début d’année.

Preuve en est, les chiffres de MétéoFrance qui nous révèle que sur les 15 premiers jours de 2018, des villes comme Orléans et Chartres n’ont pas dépassé les 10 heures d’ensoleillement (contre 33h habituellement). Tours (11,7h), Châteauroux (14,4h) et Bourges (14,7h) ne font pas forcément mieux.

Il faut aller à Nantes (17,8h) et Dijon (21,3h) pour profiter davantage de ses rayons. En attendant, la palme de la météo la plus maussade revient à Lille qui n’a pu profiter du soleil que 4,4 heures en 2018. En attendant des jours meilleurs.