Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Faire ses courses coûte bien plus cher depuis le début du confinement

22 avril 2020 à 10h01 Par Mikaël Livret
Le prix du panier moyen des Français a bondi depuis début mars.
Crédit photo : PxHere

En un mois, la facture globale aurait progressé de 2,5% en moyenne, selon une étude de l’UFC Que Choisir. La faute principalement aux pénuries de produits dans les rayons, explique l’association de consommateur.

Vous n’avez pas rêvé : la facture à la caisse du supermarché s’est belle et bien envolée ces dernières semaines. Depuis le début du confinement, les prix des fruits et légumes ont bondi. Ils ont ainsi flambé "de 9 % entre la semaine du 2 au 9 mars et celle du 6 au 11 avril", relève Le Parisien qui cite une étude de l'UFC-Que choisir. Le prix d’un kilo de tomate grappe bio a ainsi augmenté de 25% sur cette période.

Ces chiffres proviennent de relevés effectués dans plus de 4 600 drive sur 116 000 prix. "Les agriculteurs n'arrivant pas à suivre le rythme soutenu de la demande, les prix atteignent des sommets", analyse le quotidien régional.

Certains produits viennent à manquer cruellement dans les rayons

D’autres produits, victime d’un engouement démesuré, ont vu leur prix exploser sur cette période. Une hausse 21% par exemple pour des lingettes, 14% pour de la farine ou 5% pour un kilo de pâtes.

Autre enseignement de cette étude : certains produits viennent à manquer cruellement dans les rayons. Le plus souvent des marques distributeurs ou discount, moins chères. Les consommateurs sont alors obligés de se rabattre sur des produits de marques nationales, bien plus onéreuses.