Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Faudra-t-il bientôt salarier les sapeurs-pompiers volontaires ?

17 janvier 2019 à 16h11 Par Benoît Hanrot
Crédit photo : wikipédia

Aujourd’hui, les sapeurs-pompiers professionnels perçoivent une rémunération, tandis que les sapeurs-pompiers volontaires perçoivent une indemnisation. Deux traitements de faveur qui pourraient bientôt évoluer. La justice européenne pourrait en décider ainsi.

C’est un petit séisme que pourrait connaître prochainement le monde des soldats du feu. Un arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne pourrait obliger à salarier les sapeurs-pompiers volontaires. Actuellement, ces derniers ne perçoivent des indemnités que lors de leurs interventions. Mais cela pourrait changer car en 2009, Rudy Matzak, un sapeur-pompier volontaire de nationalité belge, avait fait la demande pour que le temps de garde à domicile soit également pris en compte dans le calcul.

Depuis, la Cour de justice de l’Union européenne a tranché et estimé que les sapeurs-pompiers volontaires devaient être considérés comme des travailleurs, ce qui n’est pas le cas en France jusqu’à présent. Interrogés par nos confrères de la Nouvelle République, certains élus comme le député des Deux-Sèvres Jean-Marie Fiévet, craignent qu’une telle application dans l’Hexagone signe « la fin du volontariat ». A l’échelle des Deux-Sèvres, cette mesure pourrait représenter un coût de 30 millions d’euros par an pour l’ensemble des services du SDIS 79.