Fusillade à Montargis : une information judiciaire ouverte pour assassinat

FORUM
Les blessés de la fusillade de Montargis avaient été déposés à l'hôpital par des particuliers.
Crédit: CC BY Kevin B

19 mars 2021 à 13h10 par Iris Mazzacurati

Une information judiciaire a été ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat après une fusillade qui a tué un homme de 22 ans et blessé un second de 20 ans mercredi à Montargis dans le Loiret, a annoncé vendredi 19 mars le procureur de la République.

Les enquêteurs privilégient la piste d'un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants.

Le principal suspect, Karim A, 28 ans, a déjà été condamné pour trafic de stupéfiants et violences aggravées, et compte 19 mentions à son casier judiciaire, a indiqué lors d'une conférence de presse le procureur de Montargis Loïc Abrial, qui s'est dessaisi au profit du pôle criminel d'Orléans. Karim A. est mis en examen dans une autre affaire de trafic de stupéfiants pour laquelle il venait de sortir de détention provisoire.

"Nous avons pu rassembler suffisamment d'éléments pour établir qu'il a été délibérément chercher une arme en sachant qu'il allait être en présence de ses deux victimes", a précisé M. Abrial.


"Un différend" avec les victimes


Les faits se sont produits mercredi vers 21h dans un immeuble du quartier de la Chaussée, "connu pour abriter un important trafic de stupéfiants", selon M. Abrial. Au moins trois coups de feu ont été entendus. Les blessés ont été déposés à l'hôpital par des particuliers.

Karim A, aperçu en train de remonter précipitamment les escaliers pour entrer dans un appartement, a été placé en garde à vue. Sa mère, née en 1967, soupçonnée de complicité, a également été placée en garde à vue.

Les enquêteurs ont retrouvé une douille et des traces de sang devant l'entrée de l'appartement. Une arme à feu "pouvant correspondre à celle qui a été utilisée", ainsi que des munitions ont également été retrouvées.

Lors d'une première audition, le mis en cause a évoqué "un différend" avec les victimes, déclarant avoir pris peur quand elles se sont présentées à son adresse. "Il a reconnu avoir pointé une arme en leur direction mais vers les jambes, et nié toute intention d'homicide, expliquant que le coup de feu serait parti tout seul", a précisé Loïc Abrial.

La victime décédée a été atteinte au bras et à la cuisse. Il s'agit d'un habitant de Montargis connu pour usage de stupéfiants. La seconde victime a été atteinte à l'abdomen. Elle est connue pour infraction aux législations sur les stupéfiants ainsi que pour des délits routiers. Ses jours ne sont plus en danger.



(Avec AFP)