Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Indre : la prise de RDV pour la vaccination suspendue, colère des élus locaux

19 janvier 2021 à 10h28 Par Etienne Escuer
Sur le site Doctolib, de nombreux centres de vaccination ne proposent déjà plus de rendez-vous.
Crédit photo : Capture d'écran Doctolib

Plusieurs élus locaux de l’Indre ont fait part de leur mécontentement sur l’organisation de la campagne de vaccination.

A peine ouverte, déjà refermée ! Alors que la campagne de vaccination contre le Covid pour les plus de 75 ans a officiellement débuté ce lundi 18 janvier, plusieurs élus locaux de l’Indre annoncent que la prise de rendez-vous est déjà suspendue dans le département. « Nous apprenons qu’en l’absence de visibilité sur l’approvisionnement des vaccins, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a préconisé aux responsables de centres de vaccination la suspension de la prise de rendez-vous. Les élus locaux n’ont ni été consultés, ni même informés. Les prises de rendez-vous en ligne ont donc été stoppées sans aucun message à destination de la population », confie le maire LR de Châteauroux, Gil Avérous, qui estime que « cette manière de faire n’est pas respectueuse des citoyens ».

Même coup de gueule du côté de Villedieu-sur-Indre, où le maire Xavier Elbaz (par ailleurs directeur de cabinet de Gil Avérous) a appris hier soir, « avec effarement, la décision prise par les seuls médecins de fermer immédiatement les inscriptions à la totalité des centres de vaccination dans l'Indre. Cette décision a été prise sans qu'aucun élu n'ait été associé, alors que nous sommes ceux qui avons porté l'ouverture de ces centres et qui assumons chaque jour les milliers d'appels et réclamations de nos concitoyens qui demandent à être vaccinés ».

Alors que la plateforme téléphonique régionale en Centre-Val de Loire a reçu 190 000 appels pour la seule journée de vendredi, les élus se demandent ce qu’ils doivent dire à leurs administrés. « Les élus, seuls à rendre compte devant nos concitoyens et légitimés par le suffrage universel sont-ils encore décisionnaires ou sont-ils la 5e roue d'un carrosse administratif tout puissant ? », poursuit Xavier Elbaz. « Nous pouvons comprendre les difficultés d'approvisionnement des vaccins. Encore fallait-il se poser la question il y a une semaine, avant l'ouverture des inscriptions et avant d'élargir, voici quelques jours, les situations permettant de bénéficier de la vaccination ».

Dans la métropole tourangelle, en Indre-et-Loire, tous les RDV affichent également complets.