Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Journée de l’autisme : Faire davantage pour intégrer les personnes avec autisme

02 avril 2019 à 08h00 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Pixabay

En France, 600 000 personnes sont atteintes d’autisme, autrement dit une personne sur cent. Et d’après autisme-france.fr, 80% des enfants avec autisme ne sont pas scolarisés dans notre pays. C’est pourquoi les associations qui aident ces personnes au quotidien appellent le gouvernement à réagir et à agir pour les intégrer davantage.

En cette journée de l’autisme, mardi 2 avril, une nouvelle plateforme « Autisme info service » fait son apparition pour orienter les familles. Elle est gratuite et permet aux personnes avec autisme et à leurs proches de trouver des spécialistes adaptés à leur handicap. Un premier pas vers l’intégration mais encore pas assez pour de nombreuses associations qui aident les personnes atteintes d’autisme au quotidien. Claire Sophie Sabio est membre de l’Adapei 36. Quelle est sa mission au quotidien ? 

Écouter le podcast

Malgré la volonté de l’Etat d’agir sur le terrain, la mise en place des réformes reste encore assez longue même si l’on peut observer quelques évolutions, en particulier du point de vue des comportements :

Écouter le podcast

Outre les comportements, des dispositifs sont mis en place au sein de l’Adapei pour améliorer l’intégration des jeunes, notamment un établissement d’hébergement qui accueille 25 jeunes et adolescents ou encore une unité d’enseignement maternelle. Malgré tout, cela reste trop peu aux yeux de Claire Sophie Sabio :

Écouter le podcast

A l’étranger, beaucoup ont réussi à s’adapter. En Italie, le programme « école pour tous » a été lancé pour mettre en place des enseignants en soutien aux élèves autistes. En Suède, le modèle éducatif est centré sur les besoins de l’enfant et de sa famille. Enfin en Australie et en Grande-Bretagne, certains supermarchés ont mis en place une heure silencieuse. Durant cette heure, la musique est coupée pour permettre aux personnes autistes de faire leurs courses dans le calme.