Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Justice : deux praticiennes priées de faire leur bagage en Loir-et-Cher

12 avril 2018 à 11h23 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Pixabay

C’est une affaire qui dure et qui se finira devant la justice. Le conseil de l’ordre des masseurs kinésithérapeute ne souhaite pas que deux praticiennes continuent d’exercer dans une maison de santé du département. Motif invoqué : leurs pratiques ne sont pas considérées comme des professions libérales.

Une psychologue et une ostéopathe persona non grata dans le Loir-et-Cher. Selon France 3 Centre-Val de Loire et la Nouvelle République, l’ordre des masseurs kinésithérapeutes a saisi la justice pour expulser deux praticiennes qui exercent actuellement dans la maison de santé de Châtres-sur-Cher. Il considère que ces deux professions ne sont pas d’ordre médical.

Une décision qui a provoqué l’incompréhension chez les différents professionnels de santé qui travaillent à leurs côtés mais aussi la colère des habitants : plus de 1 300 personnes ont signé une pétition demandant le retrait de cette procédure. Le tribunal sera chargé de trancher dans cette affaire.