Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Justice : ouverture du procès d’Abdelkader Merah

02 octobre 2017 à 11h43 Par Benoit Billot

Ce lundi à la cour d’assises spéciale Paris s’ouvre l’un des procès les plus délicats, celui du frère de Mohammed Merah, Abdelkader Merah, ainsi que d’un autre possible complice, Fettah Malki.

Il s’agit probablement de l’un des procès les plus attendus par les familles des victimes des tueries de Toulouse en mars 2012. Mohammed Merah avait froidement assassiné sept personnes dont trois militaires et trois enfants avec une arme automatique. Ce lundi 2 octobre, la cour d’assises spéciale de Paris ouvre le procès de son frère, Abdelkader Merah, mais aussi celui d’un possible complice du nom de Fettah Malki. Une audience qui risque d’être très complexe puisqu’elle va durer pendant un mois. Un contexte pour le moins délicat au lendemain de l’attentat de Marseille, revendiqué par l’État Islamique, où un homme a tué deux personnes à l’arme blanche dans la gare Saint-Charles.

Quels rôles pour les deux accusés ?

Dans cette affaire, Abdelkader Merah est poursuivi pour sa participation au vol du scooter qui a été utilisé dans les attentats. L’avocat du frère de Mohammed Merah, Maître Eric Dupond-Moretti, a déclaré qu’il "affirmait qu’il n’y a pas d’indice pour dire que ce garçon en toute connaissance de cause a aidé son frère’’. Abdelkader était poursuivi par les renseignements pour sa proximité avec les membres de la mouvance islamiste et les frères Clain. Concernant Fettah Malki, il lui ait reproché d’avoir fourni une arme, des munitions et un gilet pare-balles au terroriste. L’un et l’autre nient avoir aidé Mohamed Merah dans ces attaques.

De forts témoignages

Au-delà du procès d’Abdelkader Merah et de Fettah Malki, ce sont surtout plusieurs témoignages qui risquent de bouleverser la cour. À la barre, on retrouvera le caporal-chef Loïc Liber, désireux de parler après avoir été grièvement blessé par le terroriste toulousain lors de l’attaque des trois militaires le 15 mars 2012 où ses deux autres "frères d’arme’’ ont péri. L’ancien militaire est aujourd’hui tétraplégique, touché par une balle à la tête et une autre au thorax.

Abdelkader Merah risque la prison à perpétuité alors que Fettah Malki encoure la peine de 20 ans de prison ferme.