Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

La police municipale de Montargis mieux armée

22 septembre 2017 à 16h57 Par Benoit Billot

Prochainement, les agents de la police municipale montargoise auront des Glock 17 autrichiens.

Il est sorti il y a peu de temps et il est déjà à la ceinture de la police municipale de Montargis. Il s’agit du Glock 17 autrichiens, bien connu pour être l’arme de service aux Etats-Unis. La police municipale montargoise est la première unité en France à obtenir cette arme.

Une autre dimension

Avec cette arme, les agents des forces de l’ordre auront la ceinture moins lourde. Le Glock 17 autrichiens est une arme légère, elle pèse 600 grammes et est beaucoup plus légère que l’ancienne arme de service qu’ils avaient. Le Colt. 38 Spécial était l’arme phare des policiers municipaux puisqu’elle a été mise en service il y a environ une quarantaine d’années. Depuis le dernier printemps, il faut savoir que les agents de la police municipale ont le droit de porter une arme. Un objet qu’ils portent quotidiennement durant leurs horaires de travail, principalement de 8h à 18h. Pour là-plupart des polices municipales, la demande de changement de pistolet a été faite en fin d’année 2016. Plusieurs procédures administratives, des travaux de sécurisation des locaux et de formation ont été fait afin de porter au mieux l’arme.

En revanche, contrairement à la police nationale, chaque policier municipal devra déposer son arme à chaque fin de service. C’était une nécessité de mieux les armer en cas de force majeur, pour faire face aux imprévus. Une décision qui a été prise surtout après les récents attentats en France (Charlie Hebdo et Paris).

Du côté de Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche), ils ont reçu d’autres armes. Il s’agit d’un pistolet à impulsion électrique mais également un taser. Deux nouveaux pistolets qui se rajoutent au bâton télescopique et une bombe lacrymogène. Depuis fin août, les policiers municipaux disposent désormais au sein de chacune de leurs patrouilles un pistolet taser à impulsions électriques mais aussi un flash-ball.