Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La ville d’Orléans va-t-elle faire partie d’un grand événement ?

26 septembre 2017 à 11h26 Par Benoit Billot

Orléans a déposé une candidature pour prendre part à l’organisation de matches de l’Euro 2022 de handball.

Il pourrait s’agir d’un des plus grands événements qu’accueillerait la ville d’Orléans. Après avoir participé à la Golden League (compétition handball chez les femmes), Orléans voit les choses en grand. La cité johannique a annoncé qu’elle souhaitait faire partie des grandes villes organisatrices de l’Euro masculin en 2022. Et pour se faire, la ville a plusieurs atouts, surtout le projet CO’Met.

Le projet CO’Met

Il s’agit probablement du projet phare qui pourrait séduire les organisateurs. Le projet CO’Met est la création d’une salle de sport qui pourrait accueillir 10 000 personnes. C’est beaucoup plus que le Palais des Sports d’Orléans avec un peu plus de 3 200 places. Cette opération serait prise en charge par le groupement Bouyges et la salle serait construite sur le parking du parc des expositions. En plus, dans ce projet, on y retrouverait un palais des congrès et la réhabilitation du parc des expositions. Le coût est tout de même important : 100 millions d’euros. Mais ce projet qui n’existe nulle part ailleurs, pourrait accueillir un grand nombre de spectateurs pour cet événement, y compris faire découvrir la ville à des personnes ne connaissant pas Orléans et sa métropole. Les travaux devraient débuter au prochain été et se terminerait à temps, pour début 2020.

Une rude concurrence

Orléans ne devra pas crier trop rapidement victoire. La concurrence est présente avec plusieurs villes qui ont déposé également leur candidature. On y retrouve notamment Lille, Montpellier, Toulouse, Aix-en-Provence et Strasbourg… En tout il s’agit d’une dizaine de villes qui seraient prêt à accueillir l’Euro 2022. La métropole orléanaise peut se reposer déjà sur le fait d’avoir accueilli la Golden League. Rappelons que cette compétition avait attiré un grand nombre d’amoureux du handball et avait fait salle comble avec un prix des places entre 30 et 55 euros. Orléans avait eu de bonnes retombées économiques. Autre fait qui joue en sa faveur, la métropole orléanaise est une terre de handball avec au plus haut niveau chez les femmes, Fleury-les-Aubrais, mais aussi chez les hommes, le Saran Loiret Handball.