Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Le Loirétain Pierre Rolland : « Procurer de l’émotion aux gens, c’est un Tour réussi »

21 septembre 2020 à 07h27 Par Etienne Escuer
Le Loirétain Pierre Rolland a reçu un prix de la combativité, lors de la 15ème étape.
Crédit photo : A.S.O./Pauline Ballet

Le Tour de France 2020 s’est achevé, ce dimanche 20 septembre, avec la victoire du Slovène Tadej Pogacar. Le Loirétain Pierre Rolland, 18ème du classement général, revient sur son Tour.

La formule est désormais célèbre : pas un Tour de France ne se passe sans que commentateurs et spectateurs se mettent à crier « ATTAQUE DE PIERRE ROLLAND ! ». Fidèle à son tempérament, le Loirétain de bientôt 34 ans a encore été très en vue sur cette Grande Boucle, terminée à la 18ème place du classement général. Le grimpeur de l’équipe B&B Hôtels Vital Concept, invitée sur le Tour de France cette année, avait dû regarder le Tour à la télévision l’an passé.

Pas de victoire, mais des places d'honneur

S’il n’a pas réédité ses performances de 2011 et 2012 (victoires d’étape à l’Alpe d’Huez et La Toussuire), Pierre Rolland a fait quelques jolies places d’honneur cette année. Il termine deuxième de la 12ème étape, puis cinquième le lendemain. A cela s’ajoute des tentatives d’échappée incessantes, sous les encouragements du public. « C’était dingue ! Tous les gens au bord de la route m’ont dit merci, et ça m’a vraiment fait chaud au cœur », confie le Loirétain. « Les gens ont sans doute apprécié ma façon de courir. J’ai réussi à leur procurer de l’émotion, et ça, pour moi, c’est un Tour réussi. »

 

Écouter le podcast

 

Un prix de la combativité

Pierre Rolland n'a pas vraiment de regrets sur ce Tour. « Forcément, il manque la victoire pour moi ou pour l’équipe », explique-t-il. « Mais je pense que mon Tour est réussi quand les gens me disent merci, c’est assez touchant. J’ai dû procurer des émotions importantes dans le public et c’était mon but aussi. » Le Loirétain a par ailleurs remporté le prix de la combativité décerné lors de la 15ème étape, entre Lyon et le Grand Colombier, été sacré combatif de la deuxième semaine, et a fait partie des nommés pour le titre de super-combatif du Tour.

 

Écouter le podcast

 

Pierre Rolland, qui figurait dans la pré-sélection, n’a toutefois pas été retenu pour disputer les Mondiaux de cyclisme qui se dérouleront le week-end prochain à Imola. Le chef de file de la délégation français sera Julian Alaphilippe. Le Berrichon s’est lui aussi montré sur le Tour de France, avec une victoire d’étape et trois jours avec le maillot jaune.