Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Le prix des logements étudiants est en hausse !

23 août 2017 à 17h02 Par Benoit Billot

Avant la rentrée 2017, les logements étudiants connaissent une hausse de leur prix. Une situation qui n’arrange pas ceux qui n’auraient pas encore leur appartement.

Si vous êtes étudiants, ce que vous allez lire risque de ne pas vous faire plaisir. Après l’annonce de la baisse de 5 euros des APL, récemment, une étude de l’immobilier a révélé que le prix des logements étudiants flambait à l’heure actuelle. À l’échelle nationale, le chiffre est tout de même assez conséquent : +1,7%. Le syndicat de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France) a parlé d’une augmentation du coût de la vie pour les étudiants à la rentrée.

Paris, ville la plus chère

Dans les villes les plus chères de France, il n’y a aucun doute sur le fait que Paris soit la ville où le total des dépenses mensuelles est en tête pour 2017. En moyenne c’est 1 192,68 euros pour la capitale.

Dans nos départements, la première ville est Tours et elle se classe 24ème. 786,34 euros de dépenses mensuelles et une augmentation de +0,2% par rapport au logement étudiant.

Orléans se classe 28è. 778,81 euros de dépenses mensuelles et une augmentation de +1,5% par rapport au logement étudiant.

Angers est 31è. 752,28 euros de dépenses mensuelles et une augmentation de +0,9% par rapport au logement étudiant.

Limoges pointe à la 33è place. 731,63 euros de dépenses mensuelles et c’est la plus grosse augmentation avec +7,6% par rapport au logement étudiant.

Enfin pour refermer le classement, Poitiers est 35è. 713,78 euros de dépenses mensuelles et une augmentation de +1,2% par rapport au logement étudiant.

L’UNEF est furieux

Avec cette mauvaise nouvelle pour les étudiants, à nouveau, l’UNEF fronce les sourcils et fustige le gouvernement. Le syndicat lui demande de renoncer à la baisse des APL de 5 euros, qui avait fait polémique le mois dernier. Il réclame aussi l’exonération de la taxe d’habitation pour les étudiants, ainsi que la mise en place d’un demi-tarif concernant les transports en commun.