Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les bureaux de tabac vendront fin juillet des billets de train !

09 juillet 2019 à 16h35 Par Alicia Mechin
Crédit photo : commons.wikimedia

Petite révolution à venir chez les buralistes : fin juillet, cinq régions testeront la vente de billets de train dans les tabac. Les Pays de la Loire et la Bourgogne Franche-Comté en font partie !

D’ici la fin du mois, les buralistes auront l’autorisation de vendre des billets TGV et TER. Cinq régions vont tester ce nouveau dispositif de la SNCF : les Pays de la Loire, le Grand Est, la Normandie, la Bourgogne Franche-Comté et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Ce nouveau dispositif est à l’initiative de la SNCF et la confédération des buralistes, dans le cadre d’un grand plan de transformation, orchestré par cette dernière.

Le métier de buraliste est aujourd’hui mis à mal par la politique anti-tabac du gouvernement. Il était alors essentiel pour tous ces professionnels de se diversifier. Explications de Jean-Philippe Perot, président de la chambre syndicale du Maine-et-Loire de la fédération des buralistes :

 

Écouter le podcast

 

Si pour le moment les buralistes des régions concernées n’ont pas été contactés en direct, l’expérimentation devrait se faire sur la base du volontariat. Pourraient également être sollicités les bureaux de tabac situés à proximité des gares où il n’y a plus de guichet, par exemple.

Concrètement, fin juillet, les buralistes vont recevoir une tablette tactile, une imprimante et une formation assurée par des agents de la SNCF :

 

Écouter le podcast

 

Le billet de train devrait alors sortir sous forme de QR Code, et les voyageurs ne pourront ni échanger leur billet, ni se faire rembourser son ticket sur place. Les buralistes, quant à eux, recevront une rémunération fixe, et une rémunération variable, en fonction du nombre de billets vendus. 

À noter que la confédération des buralistes prévoient de mettre en place dans les années à venir d’autres services dans les tabacs, comme la vente de cigarettes électroniques par exemple, afin là aussi de pouvoir sauver la profession.