Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Les derniers recours Servier rejetés par la justice

24 mai 2017 à 18h47 Par Rédaction

Finalement il y aura bien un procès du Médiator. Les derniers recours qui ont été déposés par les laboratoires Servier, ont été rejetés par la cour d'appel de Paris.

Basés à Gidy dans le Loiret, les laboratoires Servier n’ont finalement pas obtenu gain de cause. Ce mercredi 24 mai, la cour d’appel de Paris a rejeté les derniers recours qu’ils avaient déposé. Leur demande est simple : annuler leur mise en examen pour escroquerie et tromperie aggravé dans l’affaire du Médiator.

L’avocat des laboratoires a tout de même précisé qu’il allait former un pourvoi en cassation.

Ce médicament vendu entre 1976 et 2009 en France, avait provoqué un tollé. Prescrit aux diabétiques avant d’être détourné comme coupe-faim, quatre familles avaient tout d’abord porté plainte. Le médiator pourrait être à l’origine de plusieurs décès à long terme : entre 500 et 2 000 personnes tués. Depuis novembre 2009, il a été retiré du marché.

Une affaire qui dure

Les premières plaintes ne sont pas aussi vieilles, puisqu’elles avaient été déposées en décembre 2010 devant le procureur de la République de Paris, notamment par une femme, morte à ce jour des suites de la prise de ce médicament.

Depuis février 2011, les juges d’instruction parisiens enquêtent et jugent une attitude montrée du doigt comme un manifestement dilatoire.

Si le procès doit avoir lieu, il ne pourra pas se faire avec Jacques Servier, décédé en 2014 à l’âge de 92 ans et principal fondateur. A l’heure actuelle, 26 personnes sont mises en examen dans ce dossier.