Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les mauvais chiffres de l’épidémie en Indre-et-Loire

09 octobre 2020 à 14h42 Par Guillaume Pivert
En Indre-et-Loire, la situation épidémiologique se dégrade principalement dans l'agglomération tourangelle.
Crédit photo : Wikipedia commons

Le passage du département en zone d’alerte renforcée est envisagé par la préfecture.

Semaine après semaine, la situation sanitaire se dégrade en Indre-et-Loire et plus particulièrement dans l’agglomération tourangelle.

Au 1er octobre, selon la préfecture, le taux d’incidence était de 94 cas pour 100 000 habitants sur le territoire de Tours Métropole. Le taux de positivité des tests à 5,7%. Une semaine plus tard, le taux d’incidence est de 137 pour 100 000 et le taux de positivité à 8%.

 

Le classement du département en zone d’alerte renforcée « pourrait être étudié si les chiffres se dégradent encore la semaine prochaine », affirme la préfecture. Elle rappelle que le passage en zone d’alerte est envisagé lorsque le taux d’incidence dépasse 150 cas pour 100 000 et 50 pour 100 000 pour les personnes de plus de 65 ans (65 actuellement dans le département).

 

Enfin, la préfecture rappelle qu’une campagne massive de test est en place sur tout le territoire et qu’il n’y a pas de problème de délai pour le rendu des tests. 95% des résultats seraient communiqués sous 48 heures