Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les pompiers du Maine-et-Loire sont aussi en grève… tout l’été !

26 juin 2019 à 06h00 Par Alicia Mechin
Crédit photo : Pixabay

Sept syndicats de pompiers professionnels ont déposé un préavis de grève, pour la période allant de ce mercredi 26 juin au 31 août. Les pompiers du Maine-et-Loire vont suivre ce mouvement, pour protester contre les dégradations des conditions de travail.

Ils dénoncent en effet depuis plusieurs mois un malaise dans la profession, et estiment ne pas avoir été entendus. Selon le ministère de l’intérieur, entre 2008 et 2017, leurs interventions ont augmenté de 15% quand, sur la même période, leurs effectifs ont baissé de 1%. Les pompiers sont à bout de souffle, et craignent des manquements à l’avenir. Ils réclament en priorité une augmentation des effectifs, comme nous l’explique Bernard Hamelin, sapeur-pompiers, et représentant syndical Maine-et-Loire pour l'organisation FA/SPP-PATS, premier syndicat :

 

Écouter le podcast

 

Ces sept syndicats à l’initiative de cette grève, représentant 85% de la profession, réclament, entre autre, plus de moyens pour faire face à la hausse du nombre d’interventions. Mais aussi et surtout, la suppression de la loi de la transformation de la fonction publique. Le détail avec Bernard Hamelin :

 

Écouter le podcast

 

Les pompiers réclament une revalorisation de la prime de feu à hauteur des autres métiers à risque. En effet, ils reçoivent à ce jour une indemnité à 19%, alors que dans les autres fonctions publiques (polices et autres), elle est fixée à 28%.

Si la grève est prévue jusqu'au 31 août, les pompiers sont soumis à une obligation de service minimum. Ainsi, aucun impact ne devrait avoir lieu sur les interventions. Les pompiers en grève arboreront uniquement des brassards et des messages sur leurs uniformes. L'intersyndicale réfléchit en revanche à une manifestation en septembre à Paris.