Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

« Les véhicules électriques toujours trop chers » selon l’Automobile Club du Limousin

14 octobre 2020 à 07h00 Par Guillaume Pivert
Le gouvernement souhaite atteindre la barre du million de véhicules électriques et hybrides en 2022.
Crédit photo : Pixabay

Le gouvernement a détaillé plusieurs mesures pour accélérer le déploiement des véhicules électriques, mardi 13 octobre.

« On va pouvoir aider les gens à avoir une voiture plus propre », s’est félicitée mardi la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Avec Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, ils ont reçu les acteurs de la filière automobile, autoroutière, de l’énergie, de la grande distribution et des élus locaux pour accélérer le déploiement des véhicules électriques et le développement du réseau d’infrastructures de recharge.

En 2020, on dénombre environ 230 000 voitures électriques ou hybrides en France. Le gouvernement souhaite franchir le cap du million d’ici deux ans. Pour y parvenir, il table sur l’installation sur l’ensemble du territoire de 100 000 bornes de recharge dont des rapides sur les autoroutes. Pour les particuliers, un bonus de 1 000 euros sera mis en place pour l’achat de véhicules électriques d’occasion. Une bonne chose pour Christian Ducher. Le président de l‘Automobile Club du Limousin souhaite toutefois que l’Etat aide plus massivement pour aider à l’achat de ce type de véhicule.

 

Écouter le podcast

 

Christian Ducher l’affirme, « avec le temps le marché de l’électrique va se développer, mais pour l’accélérer, il faut des aides de l’Etat, notamment pour faire baisser le prix des batteries ». Pour l’heure, il représente seulement 0,3% du parc automobile français. Pour autant, si beaucoup est fait pour son développement, il ne faut pas non oublier les conducteurs de voitures thermiques, rappelle Christian Ducher.

 

Écouter le podcast

 

En 2020, les ventes de voitures électriques ont explosé : 70 000 en neuf mois, contre 30 000 sur la même période l’an dernier.