Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus

Limoges : des parents accusés d'avoir laissé mourir de faim leur bébé, jugés en appel

16 septembre 2020 à 10h25 Par Lucie Claussin
Crédit photo : Pikist ©

Il y a 7 ans, un bébé de quelques mois a perdu la vie dans le Limousin, faute d’avoir été alimenté et soigné correctement.

Mardi 15 septembre, s’est ouvert à Limoges, le procès en appel des parents de Gabin, un bébé de 22 mois, mort de faim en 2013 dans la Creuse. Les parents sont accusés de « privation de soins ou d’aliments suivie de mort d’un mineur de moins de 15 ans, par personne ayant autorité ». Le jour de son décès, l’enfant pesait 5,8 kilos, le poids d’un enfant de trois mois. Ses parents, qui vivaient parfois sous le même toit, mais ne se parlaient plus, ne lui donnaient plus à boire ni à manger depuis quelque temps.

Le procèsdoit se tenir jusqu’au vendredi 18 septembre. En première instance, les parents avaient été condamnés à 17 ans de réclusion criminelle.

Dans cette affaire, le médecin traitant de la famille a été condamné à 9 mois de prison avec sursis pour "non assistance à personne en péril".