Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Logement : les APL ne seront plus calculées comme avant

18 septembre 2017 à 09h15 Par Lucie Claussin

Une nouvelle qui concerne presque trois millions de français…

Après la baisse de 5 euros des APL par mois et par foyer annoncée il y a quelques mois, le gouvernement vient de faire une annonce, pour le moins critiquée.

Les aides personnelles au logement seront désormais calculées sur la base du revenu en cours du bénéficiaire. Auparavant, les APL étaient calculées sur le revenu d’il y a deux ans. Cette annonce a été publiée dans le Journal du Dimanche, par Julien Denormandie, le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires

Qui est concerné par cette nouvelle mesure ?

Cette nouvelle mesure est pour le mois critiquée et redoutée… Si le gouvernement prône une meilleure justesse quant au mode de calcul, les travailleurs précaires, les allocataires qui sont en CDD, les étudiants et les jeunes qui débutent dans la vie active risque d’être pénalisés. Puisque ce mode de calcul prendra en compte leurs revenus actuels (qui bien souvent est faible au début de leur vie active), donc il risquent de ne rien toucher. Tandis qu’avec le système actuel, ils auraient pu continuer à toucher les APL, évaluées sur leurs revenus d’il y a deux ans lorsqu’ils étaient étudiants par exemple. Les APL vont donc perdre leur fonction d’aide sociale » et d’aide « redistributive »

Autre crainte du côté des allocataires, il se pourrait que ce nouveau système de fonctionnement entraîne des situations de trop-perçu et que certaines personnes doivent rembourser des sommes à la CAF. L’accès au logement risque de se compliquer un peu plus pour les personnes vulnérables…

Les modifications de votre dossier à la CAF resteront possibles à tout moment :

Cependant, les modifications pourront toujours être signalées à la Caisse d’allocations Familiales. Une personne qui perd son emploi ou subit une perte importante de ressources pourra faire à tout moment une déclaration à la CAF. Un ajustement des APL sera alors envisagé. 

D’un côté l’Etat sera gagnant grâce à ce changement puisqu’il devrait économiser près d’un milliard d’euros.

Cette mesure prendra effet le 1er janvier 2019