Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Loiret : les élections municipales annulées à Courtenay

29 septembre 2020 à 12h49 Par Guillaume Pivert
Le maire, Philippe Follet, a obtenu la majorité à quatre voix près, le 15 mars dernier.
Crédit photo : Wikipedia

Plusieurs irrégularités dans la tenue du scrutin au mois de mars ont été soulevées devant le tribunal.

Les Curtiniens vont sans doute devoir revoter dans les prochaines semaines. Le tribunal administratif d’Orléans a invalidé le résultat du premier tour des élections municipales. Le 15 mars dernier, Philippe Follet l’avait emporté avec 50,39% des suffrages exprimés. Cet ancien agriculteur, avait emporté 21 des 27 sièges au Conseil municipal. Problème, le nouveau maire de la commune, a obtenu la majorité à seulement quatre voix près. Trois recours ont donc été déposés, dont deux par les autres têtes de listes.

Selon elles, l’élection aurait été entachée de nombreuses irrégularités. Philippe Follet, aurait, relate le quotidien La République du Centre, exercé des pressions sur les électeurs avant qu’ils ne votent. Ils rappellent que les forces de l’ordre ont dû intervenir après des débordements. Enfin, dans le courant de l’été, Dominique Brédeville, ancien colistier de Philippe Follet affirmait que celui-ci lui avait fourni une fausse attestation d’hébergement pour se présenter.

Si le maire actuel ne fait pas appel de la décision de la justice administrative, de nouvelles élections devront être organisées à Courtenay prochainement. Le conseil d’Etat précise en effet que « l’annulation de l’ensemble des opérations électorales entraîne en principe, l’organisation d’un nouveau scrutin. S’agissant des élections municipales, les électeurs doivent ainsi être convoqués aux urnes dans les trois mois qui suivent la date à laquelle cette annulation est devenue définitive ».