Info locale

Loiret : une ancienne assistante maternelle condamnée après avoir secoué un bébé

13 mars 2019 à 09h03 Par Lucie Claussin
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Un jugement très attendu s’est déroulé hier en Centre-Val de Loire. Il s’agit de l’affaire du bébé secoué où les parents avaient été mis en examen. Sauf que l’affaire a connu un rebondissement, qui a innocenté les parents du nourrisson.

Une ancienne assistante maternelle de Meung-sur-Loire, âgée de 23 ans a été condamnée pour avoir secoué un nourrisson ! Âgé de quatre mois, à l’époque des faits, le nourrisson a été victime du syndrome du bébé secoué. Le 23 mai 2016, l’enfant avait été hospitalisé dans le coma. La jeune femme, qui est aussi pompier volontaire, a tout d’abord nié les violences dont elle répondait, devant le tribunal correctionnel d’Orléans. Elle a finalement avoué les faits et a reconnu avoir posé sèchement l’enfant sur le lit.

A l’époque, pour des raisons financières selon nos confrères de la République du Centre, elle s’occupait de cinq enfants alors que son agrément lui autorisait à en garder seulement deux. La justice lui a infligé une peine de 18 mois de prison avec sursis. Elle a aussi désormais interdiction d’exercer le métier d’assistante maternelle.