Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Loiret : une gérante d’auto-école jugée pour avoir interdit le voile

01 novembre 2019 à 07h20 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Le palais de justice d'Orléns.
Crédit photo : Croquant / Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0 & GFDL

Le tribunal correctionnel d’Orléans jugeait hier une gérante d’auto-école pour discrimination.

Une gérante d’auto-école s’est retrouvée devant la justice jeudi 31 octobre, accusée de discrimination envers les élèves musulmanes, racontent nos confrères de La République du Centre. Son règlement intérieur interdit en réalité le port de tout couvre-chef : casquette, bonnet mais aussi voile et foulard. Un moyen selon la gérante d’éviter que les élèves n’écoutent de la musique pendant les leçons de code par exemple. Problème, plusieurs jeunes femmes de confession musulmane se sont senties stigmatisées par ce point du règlement. L’une d’entre elles, qui refusait cette mesure, n’a donc pas pu s’inscrire.

 

A l’audience, le procureur de la République d’Orléans, Nicolas Bessone, a rappelé que la loi autorisait bien le port du voile dans les lieux. Il a mis en garde contre un risque de communautarisme si chaque auto-école appliquait ce type de règlement. 1.000 euros d’amende ont été requis. L’avocate de la prévenue a plaidé la relaxe, estimant que la discrimination n’est pas fondée puisque le règlement interdit les casquettes, capuches et bonnets également. Le délibéré sera rendu le 28 novembre.