Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

M. Pokora : son coup de gueule contre les conditions de reprise des concerts

07 août 2020 à 10h00 Par A.L.
M. Pokora est en colère contre le gouvernement.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Mattpokora

Alors qu'un nouveau décret du ministère de la Culture annonce un siège de distance entre chaque spectateur pour les futurs concerts, autorisés dès le 1er septembre prochain, M. Pokora a interpellé le gouvernement sur ces mesures "intenables" et vient d'annoncer trois nouvelles annulations.

"OK on a bien compris qu’on était les dernières roues du carrosse", s'est indigné M. Pokora suite aux mesures annoncées par le ministère de la Culture concernant la reprise des concerts. En effet, ce mardi 4 août, le gouvernement a annoncé que les rassemblements culturels de plus de 5 000 personnes pourront être autorisés, à compter du 15 août en respectant "certaines conditions" sanitaires. Parmi elles, la distanciation sociale est imposée pour éviter une éventuelle transmission du virus.

Des règles "impossibles à mettre en place", selon Matt Pokora. "Un peu de considération pour toutes celles et ceux à qui vous aimez être associés quand tout va bien ! Donc soit vous annoncez 'concerts possibles avec port du masque obligatoire jusqu'à tant de personnes', soit vous interdisez et au moins on sait à quoi s'en tenir et on passe à autre chose", s'est insurgé le chanteur français, le 5 août 2020. "Votre règle du siège d’écart est impossible à mettre en place quand les billets sont tous vendus depuis des mois", a-t-il écrit en story Instagram, ajoutant : "On fait comment pour savoir qui a acheté telle ou telle place, qui est en groupe et qui ne l’est pas ? On va rechercher les gens dans la nature ? C’est n’importe quoi...".

Slimane et Vitaa très remontés

Même son de cloche du côté de ses collègues Slimane et Vitaa, dont la tournée doit débuter le 4 septembre. "La première partie de notre tournée avec Vitaa est sold out depuis des mois", a écrit le chanteur sur Twitter, ce mercredi 5 août. "Et on nous explique en détente que pour jouer, il va falloir tirer au sort les gens qui pourront venir et ceux qui devront rester chez eux. On essaie tous de faire notre travail de la manière la plus sérieuse et dans le respect des gens. Presque tous apparemment", a-t-il lâché, très agacé. Pour rappel, les spectacles, festivals, concerts, ainsi que les foires et salons, pourront se tenir, sans jauge, ni autorisation préfectorale à compter du 1er septembre 2020.