Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Malika Ménard confie avoir été agressée sexuellement à l’âge de 5 ans

09 octobre 2020 à 18h00 Par A.L.
Malika se confie à coeur ouvert.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Malika Ménard

Le 13 octobre prochain, Malika Ménard sortira son premier livre baptisé "Fuck les complexes". L'occasion pour l'ancienne Miss France de raconter comment elle a été agressée par le fils de sa nounou alors qu'elle avait 5 ans.

C'est la première fois que Malika Ménard évoque ce douloureux épisode publiquement. Ainsi, dans son premier ouvrage à paraître le 13 octobre prochain aux Editions Amphora, Fuck les complexes, l'ancienne Miss France a confié qu'elle avait été agressée sexuellement quand elle avait 5 ans par le fils de sa nounou, alors âgé de 30 ans. "À 5 ans, j'ai réalisé que j'étais une fille. Si j'avais été un garçon, cet homme ne s'en serait pas pris à moi… C'est à ce moment-là que je demande à ma mère de me couper les cheveux très court et de m'acheter des habits de garçon. Pour ne plus être confrontée à ce genre d'agression", a expliqué la jeune femme de 33 ans dans les colonnes de Closer. Mais c'est tout d'abord dans son livre que Malika Ménard a choisi de raconter l'agression qui évoque également son rapport difficile au corps et à ses complexes. "C'est toujours difficile de parler de soi. Et puis je voulais épargner mes parents car mon enfance n'a pas été facile avec eux", a-t-elle notamment confié. 

"Ma mère n’a pas bien géré ce qui s’est passé"

Si elle explique avoir toujours eu envie d'écrire, Malika Ménard est aussi revenue sur son regret de ne pas avoir été bien accompagnée à l’époque par ses proches pour l’aider à surmonter ce traumatisme. "Ma mère n’a pas bien géré ce qui s’est passé et elle n’a pas porté plainte. J’aurais aimé être soutenue", a-t-elle déclaré. "Il y a deux ans, j'ai entrepris les démarches. Mais je n'étais pas encore prête à me confronter, à raconter l'histoire dans les détails", a-t-elle précisé. "On est tous sujets aux moqueries. C'est difficile d'être un enfant. Mais au lieu de me défendre, je me suis renfermée. Jusqu'à vouloir devenir invisible. C'est ainsi que la timidité est devenue de plus en plus forte…", a confié Malika, avouant que son élection en tant que Miss France a eu beaucoup de bienfaits : "Ça m'a aidée à être moins complexée".