Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Mobilisation à Angoulême contre la fin de la trêve hivernale

01 avril 2019 à 11h36 Par Alicia Mechin
Crédit photo : Google Maps

Ce week-end, l’association Droit au Logement s’est mobilisée un peu partout en France pour dénoncer la fin de la trêve hivernale. À Angoulême, les militants ont décidé de camper devant l’hôtel de ville.

À Orléans, Paris, Nantes, ou encore Rennes, les militants de l’association Droit au Logement se sont mobilisés ce week-end, pour dire « Non » à la fin de la trêve hivernale, qui a lieu ce lundi 1er avril. À partir de cette date, les expulsions sans relogement peuvent avoir lieu.

Selon le collectif d’associations de défense des locataires (AFOC, CGL, CLCV, CNL, CSF, Droit au Logement, CGT Consom’Action), « en 2017, 125 000 jugements d’expulsion ont été rendus, plus de 15 000 expulsions forcées ont été réalisées par la police ainsi que 250 000 coupures d’énergie ». Il réclame alors la fin de la baisse des APL, des logements sociaux pour tous, une baisse des prix des loyers, ou encore la réquisition de logements vides.

À Angoulême, les militants ont décidé de se mobiliser et ont planté leur tente devant l’hôtel de ville dimanche midi. Ils comptaient y rester 24h, pour alerter sur la crise du logement.