Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Notre-Dame : un an après l’incendie, l’une des cloches sonnera ce mercredi

15 avril 2020 à 11h37 Par Etienne Escuer
Le toit de la cathédrale Notre-Dame de Paris a brûlé le 15 avril 2019.
Crédit photo : Commons - Marind

Le gros bourdon de la tour sud de Notre-Dame de Paris tintera ce mercredi 15 avril à 20h, pour commémorer l’anniversaire de l'incendie de la cathédrale.

Ce mercredi soir, à 20h, il n’y aura pas que les applaudissements des Français pour leurs soignants qui résonneront dans Paris. L’une des cloches de Notre-Dame va également retentir, un an jour pour jour après l’incendie. Le général Jean-Louis Georgelin, président de l'Etablissement public chargé de la restauration du joyau gothique de l'île de la Cité, a en effet décidé « de faire sonner cette cloche en union avec les Français qui applaudissent au même moment les soignants engagés contre le coronavirus ». Il s’agira du seul événement de mémoire de l’incendie, l'édifice étant encore en phase « d'urgence absolue » un an après. La semaine dernière, l'archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, avait tout de même organisé une cérémonie avec des artistes à l'occasion du Vendredi Saint.

Les travaux à l'arrêt

Concernant les travaux, la restauration proprement dite n'a pas commencé et le chantier est interrompu en raison du coronavirus. Emmanuel Macron a cependant affirmé ce mercredi que tout serait fait pour reconstruire Notre-Dame en cinq ans, comme il s'y était engagé. Dans une vidéo postée sur le site de l'Elysée, le chef de l’Etat remercie de nouveau « tous ceux qui, hier, l’ont sauvée et tous ceux qui, aujourd’hui, la reconstruisent. Je ne crois pas que l’attentisme, le désarroi, soit une réponse au défi du temps. Il faut se fixer des objectifs volontaristes, se mobiliser pour y parvenir, être à la hauteur des grandes constructions qui ont fait notre histoire ». Le président de la République souligne également que « si la restauration de Notre-Dame nous importe à tous, c’est sans doute aussi, parce qu’elle est un symbole de la résilience de notre peuple, de sa capacité à surmonter les épreuves, et à se relever. »

(Avec AFP)