Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Nouvelle-Aquitaine : les cheminots en colère

27 juin 2017 à 18h52 Par Rédaction

Ils étaient un millier à défiler à Bordeaux lundi 27 juin. Parmi eux, des cheminots du Limousin avaient pris part à ce rassemblement contre la hausse des tarifs et les licenciements.

En Nouvelle-Aquitaine, rien ne va plus à l’heure actuelle pour les cheminots. La pression monte et ils s’étaient rassemblés dans la capitale de la région lundi. Un appel à la manifestation qui a été lancé par la CGT à Bordeaux. Une rencontre avec le président de la Région, Alain Rousset, était même prévue.

Un nouveau rassemblement organisé

Ils étaient un millier de cheminots à montrer leur colère. Ils venaient défendre le service public et dénoncer les pertes d’emploi à la SNCF. Le syndicat CGT ne compte pas se laisser faire puisqu’un appel à la grève est lancé pour le samedi 1er juillet et le dimanche 2 juillet. Ils viendront dénoncer la privatisation du réseau, les licenciements et la hausse des tarifs. Le rendez-vous est pris sur le parvis de la gare Bordeaux-Saint-Jean afin d’accueillir le train présidentiel, à l’occasion de l’ouverture de la Ligne Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux.

Des problèmes sur cette ligne

Malgré l’envie de bien faire, ils restent tout de même quelques difficultés sur la ligne Bordeaux-Paris. Mardi matin vers 6h20, un TGV a été bloqué au niveau de la gare de Libourne alors qu’il tentait de changer de voie. La circulation des trains a été impossible dans les deux sens et plusieurs trains sont restés à quai le temps de la réparation. Le trafic accusait parfois jusqu’à quatre heures de retard avec des conséquences également sur les lignes régionales.