Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nouvelle-Aquitaine : un homme soupçonné d'avoir crevé 6000 pneus

30 novembre 2017 à 08h45 Par Lucie Claussin
Crédit photo : Flickr ©

La police aurait mis la main sur le coupable dans cette affaire qui court depuis 2011...

Les plaintes en séries pour ces drôles de faits vont peut-être bientôt cesser en Nouvelle-Aquitaine. De nombreux automobilistes étaient montés au créneau ces derniers temps… après avoir retrouvés les pneus de leurs véhicules crevés. Le plus souvent, ces faits avaient été constatés dans l’agglomération bordelaise.

Un homme a été interpellé :

Un suspect, âgé de 45 ans et sans profession a été interpellé à Bordeaux dans la nuit de mardi à mercredi aux environs de 2 heures, dans le centre-ville. Lors de son arestation, il semblait prêt à repasser à l’acte. Il est accusé d’avoir crevé pas moins de 6 000 pneus. Plus de 1 100 plaintes ont été déposées suite à des pneus poinçonnés. Cela paraît énorme, mais l’homme aurait agi sur plusieurs années. En effet, cette arrestation intervient au terme de trois ans d’enquête. Une enquête qui a été très difficile, puisqu’il sévissait de manière irrégulière. Il ciblait différents lieux ( Bordeaux, Talence, Villenace d’Ornon )et restait parfois très longtemps inactif. Les quartiers choisis par le suspect étaient choisis soigneusement, puisqu’il n’y avait jamais de caméras de vidéo surveillance.

Il a été entendu par les policiers :

Aussitôt interpellé, l’homme a été placé en garde à vue. Il n’a pas tardé à avouer et reconnaître les faits. Ce «  creveur en série » était même surveillé de près par les riverains. Certains avaient même lancé une pétition de quartier. Il aurait commencé il y a 7 ans, en 2011.

Technique opératoire :

L’homme opérait la nuit à l’aide d’un fin poinçon. Il crevait surtout les pneus des voitures garées à côté des trottoirs. Pour sa défense, il a expliqué aux policiers qu’il voulait se venger de la société et avait une certaine amertume envers cette dernière avec une volonté de revanche. Une enquête a été ouverte pour dégradation volontaire de biens privés. Il sera convoqué prochainement devant la justice.