Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Plutôt que d’écrire sa punition, il préfère fuguer en chaussettes

26 septembre 2017 à 07h50 Par Lucie Claussin

C'est ce qu'on appelle prendre la poudre d'escampette

L’échappatoire était pour le moins radical…

Non content d’avoir été puni par sa mère, un garçon de 10 ans a préféré s’échapper de chez lui en chaussettes, plutôt que de devoir écrire une punition dans sa chambre.

Les faits :

Les faits remontent à dimanche après-midi. Une mère de famille, qui vit avec son fils à Triguères dans le Montargois décide de punir son fils turbulent. Elle lui demande alors d’aller copier une punition dans sa chambre. Sauf que ce dernier, qui ne semble pas vouloir se calmer, décide de partir de la maison familiale, à pied et surtout… sans chaussures ! Le petit garçon, qui se baladait sans chaussettes a tout de même réussi à parcourir 6 kilomètres. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la fugue du garçon s’est terminée à son école à Melleroy. A défaut d’être turbulent, il ne semble pas partisan de l’école buissonnière.

Tout est bien qui finit bien :

Dès que la mère a découvert la disparition de son fils, elle a aussitôt contacté la gendarmerie. Douze gendarmes sont alors partis à sa recherche et un maître chien (venu de Chateaudun en Eure-et-Loir) de permanence a même été appelé. Vers 16h30, soit 3h plus tard après la disparition, les autorités ont reçu l’appel d’un témoin. Ce dernier avait aperçu le petit garçon seul, près de l’école de Melleroy. A savoir que le village de Melleroy et Triguères sont éloignés de 6 kilomètres.

L’enfant est rapidement rentré chez lui :

Selon les premiers éléments de l’enquête, il se serait rendu seul à l’école qui est son seul point de repère. Après vérification, le petit garçon aperçu était bien celui qui avait fugué quelques heures plus tôt. L’enfant a été rapidement rendu à sa maman. Une mésaventure, qui devrait certainement servir de leçon au jeune garçon !