Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Poitiers : des nouveautés au Futuroscope pour l’année prochaine !

15 septembre 2017 à 16h12 Par Benoit Billot

Le Futuroscope de Poitiers a annoncé encore une fois des nouveautés qui arriveront l’année prochaine.

Le Futuroscope de Poitiers ne cesse d’innover afin de fidéliser sa clientèle. Cette année, le parc d’attraction a voulu frapper fort et a ajouté un simulateur de vol appelé ‘’L’extraordinaire Voyage’’. Une nouvelle idée a émergé dans la tête de la direction du Futuroscope pour la prochaine saison.

Trois nouveautés pour 2018

Pour l’année 2018, le Futuroscope a prévu trois nouveaux projets. La version de l’Académie des Drones sera revisitée puisqu’une nouvelle version va voir le jour. La start-up bordelaise Droninos a réussi à mettre la main à la pâte et écrit une partie du scénario. Le parc a également prévu une aventure spatiale autour de l’astronaute Thomas Pesquet. Elle s’intitulera ‘’16 levers de soleil’’. Enfin une grande nouveauté arrivera à partir des vacances de Pâques, sauf qu’il faudra attendre le 14 novembre prochain pour connaître le nom de cette prochaine attraction.

Continuer sur la belle lancée

Cette année encore, le parc a enregistré une belle affluence : deux millions de visiteurs. Un objectif qu’il tentait d’atteindre pour l’année prochaine. Les tarifs étaient encore très abordables pour les familles. Le billet adulte coûte 36 euros par personne (à partir de 4 personnes et pour une réservation 7 jours avant, minimum). Il faut savoir que depuis sa création le 31 mai 1987, le Futuroscope a accueilli pas moins de 50 millions de visiteurs. Pour fêter ses 30 ans, il enregistre une croissance de fréquentation de +34% et de chiffre d’affaires de +62%. C’est la quatrième année consécutive que les chiffres sont aussi bons. Entre juillet et août, 600 000 curieux se sont arrêtés au Futuroscope de Poitiers. En période estivale, ce sont principalement les familles qui s’arrêtent. Cette belle dynamique a permis au parc de faire des heureux. Il a recruté exactement 1 103 employés, soit 25% de plus qu’en 2013.