Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Pollution : neuf millions de morts chaque année dans le monde

20 octobre 2017 à 16h07 Par Benoit Billot
Crédit photo : Pixabay

Une étude réalisée par "The Lancet’’ a démontré que la pollution est responsable de la mort de plus de neuf millions de personnes chaque année.

Voilà une étude qui fait froid dans le dos et qui en fera réfléchir plus d’un. La qualité de l’air serait très mauvaise et nous en subissons  les conséquences. D’après une étude publiée récemment par la revue The Lancet, "les maladies causées par la pollution ont été responsables de la mort prématurée de neuf millions de personnes en 2015, soit 16% de l’ensemble des décès dans le monde’’.

Un décès sur six en 2015

Alors que le sida, le paludisme ou la tuberculose tuent chaque année un grand nombre d’humains, la pollution fait elle aussi des dégâts, mais à sa manière. Il faut savoir qu’un décès sur six en 2015, est lié à ce fléau dans le monde. Comment est-ce possible ? La pollution peut tuer en contaminant l’air, l’eau et les lieux de travail de manière générale. La contamination de l’air comptabilise à elle seule plus de 6,5 millions de décès chaque année. L’eau en compte 1,8 millions avec, entre autre, des gastro-intestinales qui dégénèrent. Il faut savoir que c’est trois fois plus de morts que les précédentes causes de mortalité citées précédemment.

Les pays pauvres subissent

D’après cette étude, on apprend que ce sont principalement les pays les plus pauvres et les populations les plus vulnérables qui subissent le plus les conséquences de la pollution. On compte parmi elles l’Afrique, mais aussi les pays d’Amérique Latine (exemple : Inde, Pakistan, Chine, Kenya, Madagascar etc..). La surpopulation et le nombre importants de véhicules jouent également sur le taux de mortalité. L’air se détériore au fur et à mesure des années et cela n’a rien de bon. Certains endroits de la planète recensent plus de 300 au niveau de la qualité de l’air, ce qui signifie que le niveau de pollution de l’air est dangereux. Plus grave, tout le monde peut ressentir des effets de santé plus grave.