Info locale

Tours, Angers, Le Mans… Pourquoi les médecins menacent de démissionner

14 janvier 2020 à 14h59 Par Alicia Méchin
En France, 1200 médecins menacent de démissionner de leurs fonctions administratives.
Crédit photo : Rédaction

En France, 1200 médecins menacent de démissionner de leurs fonctions administratives. Parmi eux, des praticiens de Tours, Angers ou encore Le Mans.

Les médecins passent à la vitesse supérieure… La crise qui touche l’hôpital public dure depuis trop longtemps, et les médecins souhaitent exprimer leur ras le bol. 15 médecins de l’hôpital du Mans, une dizaine du CHU de Tours, une dizaine en Charente-Maritime également, 19 à Limoges ou encore 5 à Angers… plus d’un millier de médecins hospitaliers dont 600 chefs de service et 470 responsables d’unités, sont signataires d’une lettre adressée à Agnès Buzyn, ministre de la santé. Dans cette lettre, ils annoncent leur démission de leurs fonctions d’administration, de gestion et de représentation.

Ces nouveaux démissionnaires réclament plus de moyens pour l’hôpital. Ils estiment en effet que le plan d’urgence annoncé en novembre 2019 par la ministre de la santé n’est pas suffisant. Selon eux, il manque 600 millions d’euros aux 200 millions débloqués pour 2020.

Cette démission administrative se traduira alors par une « coupure » avec la direction. Les médecins continueront de soigner les patients, mais ne seront plus en relation avec leur direction. Ils n’assisteront plus aux réunions, et ne feront plus d’administratif.