Insolite

Un chiot de 4 mois abattu par un chasseur français car il aboyait trop fort

09 septembre 2019 à 16h55 Par A.L.
Crédit photo : Pixabay

Un chasseur de 22 ans a abattu un chien de 4 mois, ce lundi 26 août dernier à Saint-Agrève en Ardèche. La raison ? L'animal "aboyait trop fort".

Le meurtre de Kinder, un chiot de 4 mois, a eu lieu à Saint-Agrève, en Ardèche, ce lundi 26 août dernier. En effet, ce petit border collie a été tué de deux coups de carabine par un chasseur ardéchois de 22 ans sous prétexte "qu'il aboyait trop fort",  comme l'a expliqué le tireur aux gendarmes, selon une information du Dauphiné Libéré. Arrêté sur place, le jeune homme a d'emblée reconnu les faits et a expliqué avoir entendu un chien japper alors qu'il se promenait dans le quartier de Chavagnac, près de Saint-Agrève. Ce dernier est alors rentré chez lui chercher sa carabine avec laquelle il a tiré à deux reprises sur l'animal pour le faire taire car il risquait de "perturber le gibier".

Jugé pour acte de cruauté envers un animal domestique

C’est le propriétaire du chien, un agriculteur à la retraite de 66 ans, qui a prévenu les gendarmes. Il était en train de décharger du bois chez lui lorsqu'il a entendu un coup de feu puis un chien hurlant de douleur. Il a ensuite entendu un second coup de feu, puis le silence complet. Le maître de Kinder est alors remonté jusqu'à l'origine des détonations puis a découvert le véhicule du jeune chasseur et ce dernier en train de dissimuler toute trace de son acte en déplaçant le cadavre du pauvre animal. L'homme a heureusement réussi à intercepter le tireur jusqu'à l'arrivée des gendarmes. La carabine retrouvée dans la voiture du tireur a été saisie. Ce dernier sera jugé le 4 février prochain par le tribunal de Privas pour acte de cruauté envers un animal domestique. En revanche, en attendant son procès, le chasseur conserve son droit de porter une arme et pourra participer à l'ouverture de la saison de chasse, ce dimanche.