Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Un identitaire angevin jugé après la violente intrusion au théâtre d’Orléans

11 juin 2021 à 07h28 Par Etienne Escuer
Les intermittents qui occupent le théâtre d'Orléans avaient été agressés, début mai.
Crédit photo : Rédaction / Etienne Escuer

Plusieurs individus ont été interpellés cette semaine après une violente intrusion au théâtre d’Orléans, début mai.

Des intermittents du spectacle et un agent de sécurité avaient été agressés, dans la nuit du 8 au 9 mai dernier, lors d’une violente intrusion au théâtre d’Orléans, alors occupé par les intermittents. Immédiatement, ces derniers avaient dénoncé des "méthodes fascisantes".

Cette semaine, l’enquête a confirmé leurs dires : quatre personnes ont été interpellées. Trois sont originaires du Loiret, mais aucune poursuite n’est engagée contre eux puisqu’ils n’auraient pas porté de coups. En revanche, le quatrième homme, âgé de 25 ans et originaire du Maine-et-Loire, est convoqué devant la justice le 5 novembre prochain et est placé sous contrôle judiciaire. Il devra répondre de violences et de dégradation. Connu de la justice, il s’agit d’un sympathisant de l’Alvarium, un bar identitaire d’Angers, selon Ouest-France.

La dissolution de l'Alvarium réclamée par des députés

L’Alvarium fait régulièrement les gros titres de l’actualité depuis quelques mois. Le 22 mai dernier, une agression s’est déroulée aux abords de leur local. Récemment, une perquisition a aussi eu lieu pour une affaire de vol de drapeaux et d’une enseigne de gendarmerie. Huit députés de LREM, dont trois du Maine-et-Loire (Nicole Dubré-Chirat, Stella Dupont et Denis Masseglia), viennent d’ailleurs de demander à Gérald Darmanin la dissolution de l’Alvarium.

Hasard du calendrier, des marches contre les idées d'extrême-droite sont prévues un peu partout en France, ce samedi, à l'appel de plusieurs associations, syndicats et partis politiques, qui s'inquiètent de la progression de ces idées dans le débat public. A Orléans, ce sera place du Martroi à 14h. A Angers, rendez-vous au jardin du mail à 14h. La liste complète des rassemblements est à retrouver sur ce site.