Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Un octogénaire condamné pour avoir renversé une femme sur un passage piéton

13 juin 2017 à 12h54 Par Rédaction

Hier s'ouvrait à Châteauroux, le procès d'un octogénaire, jugé pour avoir renversé une femme qui traversait sur un passage clouté. La femme était décédée quelques jours plus tard.

Dans l’Indre, un octogénaire de 86 ans était jugé hier au tribunal correctionnel de Chateauroux, pour avoir tué une femme qui traversait la route à Chateauroux, boulevard des Charmilles. Les faits remontent au 18 mai dernier, le choc avait été très violent pour cette piétonne de 75 ans, qui a perdu connaissance. Elle avait été conduite à l’hôpital par les secours, et son pronostic vital avait été engagé. La femme est décédée des suites de ses blessures, six jours plus tard.

Le conducteur était un récidiviste :

Dès l’accident, une enquête a été ouverte, pour comprendre les circonstances du drame. Et il s’est avéré que le conducteur responsable de l’accident était un récidiviste. Un an auparavant, l’homme avait déjà heurté une piétonne. Cette dernière avait eu des contusions et une ITT d’un jour.

Jugement et verdict :

Pour sa défense, l’homme a déclaré que «  la victime n’avait qu’à regarder avant de traverser » avant d’ajouter qu’il avait depuis cédé la voiture à son fils. Sauf que la preuve de cession date d’avant l’accident. L’homme ancien chauffeur routier, a écopé de 6 mois de prison fermes, et 6 mois avec sursis, et son permis lui a été supprimé. Par ailleurs, il a l’interdiction de conduire un véhicule à moteur dans les cinq prochaines années. La famille de la victime n’a pas voulu de dédommagement.

Que dit la loi ?

Plusieurs personnes on déjà poursuivi l’Etat pour faute grave, suite à des accidents de la route impliquant des personnes âgées qui n’avaient plus toutes leurs facultés pour conduire.

Actuellement, un tiers des détenteurs du permis ont plus de 65 ans, et ils sont de plus en plus impliqués dans les accidents. Les règles du permis de conduire et du code de la route restent les mêmes à tout âge. Il est possible de rouler tant qu’on a son permis. Sauf qu’avec le temps, les défaillances physiques et visuelles, la qualité de notre conduite se trouve altérée. Des mesures sont mises en place dans certaines villes parfois, avec des journées d’information et de sensibilisation proposées aux personnes âgées (+60 ans). Les personnes volontaires peuvent y tester leurs compétences et connaissances en matière de conduite. Le Sénat s’était déjà penché sur la question par le passé, et avait ouvert le débat sur la conduite des personnes âgées. Il a finalement renoncé à instauré un examen d’aptitude à la conduite à partir de 70 ans.

 

Lucie CLAUSSIN