Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Une femme disparue depuis deux ans a été repêchée vivante en pleine mer (Vidéo)

03 octobre 2020 à 20h45 Par Aurélie AMCN
Secourue en pleine mer par des pêcheurs
Crédit photo : Pixabay

Deux ans après sa disparition en mer, une mère de famille a été repêchée saine et sauve sur une bouée de secours. Récit.

Les miracles existent… Cela faisait deux ans qu’Alejandra Castiblanco était sans nouvelle de sa mère. Mais le 26 septembre dernier, tout bascule. Un navire de pêche aperçoit une silhouette sur une bouée de secours à plus de trois kilomètres des côtes de Puerto Colombia, en Colombie. Aussitôt, Rolando Visbal, l’un des pêcheurs, se porte volontaire pour secourir la victime, une femme d’une quarantaine d’années, inconsciente et en hypothermie (vidéo ci-dessous).

HUIT HEURES PASSÉES EN PLEINE MER

Les pêcheurs regagnent ensuite rapidement le port. Sur la terre ferme, ils tentent de communiquer avec leur naufragée, dont l’identité demeure encore inconnue à cet instant. Mais la femme demeure muette et en état de choc. La quadragénaire est alors transférée à l’hôpital où les médecins lui font plusieurs examens et affirment qu’elle a passé plus de huit heures dans l’eau. Une enquête est également menée pour découvrir son identité.

Il s’agit d’Angelina Gaitan, la mère d’Alejandra Castiblanco, disparue en septembre 2018. La femme de 46 ans confie aux autorités avoir quitté le domicile familial pour échapper à son mari violent. Elle a ensuite vagabondé dans les rues pendant six mois avant de trouver refuge au Women’s Office de Barranquilla, un établissement qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales. Sauf que le 25 septembre, elle est mise à la porte du refuge, car on lui explique que son mari a quitté la ville et ne représente plus un danger pour elle et sa famille. Un choc pour la mère de famille.

LA MÈRE DE FAMILLE NE SE SOUVIENT DE RIEN

Désespérée, elle prend alors une décision radicale. « Étant proche de la mer, j’ai décidé de sauter et de me laisser emporter. Je voulais espérer que ce cauchemar se termine bientôt… », raconte-t-elle à la RCN Radio de Barranquilla. Aujourd’hui, celle qui ne se souvient plus du tout de son calvaire à bord de sa bouée dit avoir « l’impression de renaître » et s’apprête à aller vivre à Bogotá avec ses deux filles qui défendent leur père et s’inquiètent pour la santé mentale de leur mère...