Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Une "taxe réseaux sociaux" va-t-elle bientôt voir le jour ?

12 février 2020 à 19h00 Par A.L.
Le député Laurent Garcia a proposé au gouvernement la mise en place d'une "taxe réseaux sociaux".
Crédit photo : Pixabay

Un député de Meurthe-et-Moselle vient de présenter une taxation de l'accès aux réseaux sociaux qui pourrait remplacer la redevance télé actuellement en place.

Non, ce n'est pas une blague. On le sait, ces derniers temps, la télévision devient de moins en moins attractive aux yeux de la population qui la délaisse aujourd'hui pour se tourner davantage vers les smartphones et ordinateurs, et notamment les réseaux sociaux. Si la suppression totale de la taxe d'habitation est prévue pour 2022, les députés cherchent donc de nouveaux moyens de collecter la fameuse redevance télé, à l'instar du l'élu de Meurthe-et-Moselle, Laurent Garcia (MoDem). En effet, dans une question adressée au ministère de la Culture, et relayée par Next Inpact, le député dit avoir peut-être trovuer une solution au sujet de la contribution à l'audiovisuel public...

Une taxe réseaux sociaux

Et pour cause... Laurent Garcia vient de proposer au gouvernement l'arrivée d'une taxe réseaux sociaux qui serait mise en place par le biais d'une "taxation minime sur chaque connexion à un réseau social". Selon lui, cette nouvelle méthode permettrait d’identifier les internautes et ainsi de "limiter les attaques racistes, antisémites, sexistes et homophobes sous couvert d’anonymat".

"À la faveur de la généralisation de l'usage des nouveaux écrans, le taux d'équipement en téléviseurs des foyers français ne cesse de diminuer", rappelle ainsi Laurent Garcia, ajoutant que "certains concitoyens demandent une suppression de la CAP, car ils considèrent que les programmes proposés ne sont pas à la hauteur des attentes des téléspectateurs, notamment dans le domaine culturel, malgré la diversité et le nombre de chaînes". Si Laurent Garcia juge néanmoins cette mesure difficilement applicable, le député n’a pour le moment pas avancé de montant pour cette nouvelle taxe. Affaire à suivre...