Vaccination des professionnels exposés : bilan mitigé à Orléans, Tours et Angers

FORUM
Enseignants et forces de l'ordre de plus de 55 ans, notamment, pouvaient recevoir le vaccin AstraZen
Crédit: Pixabay

19 avril 2021 à 6h33 par Etienne Escuer

Des créneaux de vaccination avaient été réservés pour des personnels prioritaires, ce week-end. Mais enseignants et forces de l'ordre ne sont pas franchement venus en nombre.

Plusieurs professions considérées comme exposées au Covid-19 ont pu bénéficier de créneaux de vaccination dédiés, ce samedi 17 et dimanche 18 avril, un peu partout en France. Le Premier ministre Jean Castex l’avait annoncé jeudi avril, en précisant que chez les plus de 55 ans, les enseignants, les professionnels de la petite enfance, ainsi que les policiers, gendarmes et surveillants pénitentiaires étaient concernés. Ces derniers ont été prévenus vendredi par mail ou SMS.

Problème, il n’y avait pas vraiment foule dans les centres de vaccination ce week-end. Alors qu’environ 500 doses étaient réservées à ces professionnels samedi, seules 80 personnes se sont présentées à Tours selon La Nouvelle République et 75 à Olivet (Loiret).

A Châteauroux, 15 vaccins seulement ont trouvé preneur sur 400, et une vingtaine dans le Cher. Du côté d’Angers, le bilan est meilleur : 240 injections ont été réalisées dimanche pour 500 doses disponibles, d'après Ouest-France.

Comment expliquer ces chiffres plutôt décevants ? La prise de rendez-vous dans l’urgence a sans doute joué, tout comme la nature du vaccin, AstraZeneca, que les Français semblent plus réticents à recevoir que le Pfizer.

I