Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Vaccins : suspension de l’AstraZeneca dans 3 pays, validation du vaccin Janssen par l’Union européenne

11 mars 2021 à 16h30 Par Iris Mazzacurati
Le gouvernement britannique défend quant à lui le vaccin AstraZeneca, jugé «sûr et efficace».
Crédit photo : CC BY Gencat

Danemark, Norvège et Islande. Les autorités sanitaires de ces trois pays européens ont suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca en raison de craintes de liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées. Parallèlement, le vaccin Janssen du laboratoire américain Johnson & Johnson est le quatrième autorisé sur le sol européen pour lutter contre le Covid-19.

Par précaution et jusqu’à nouvel ordre, le Danemark a suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 à cause de craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées, a annoncé son autorité sanitaire, jeudi 11 mars.

Même si, « à l’heure actuelle, on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins », a précisé l’Agence nationale de la Santé.

Dans cette décision, les Danois ont été suivis de près par l’Islande et la Norvège, tandis que le gouvernement britannique a défendu le vaccin, jugé «sûr et efficace», assurant qu’il resterait utilisé au Royaume-Uni.

De son côté, l’EMA (Europen medicines agency), le régulateur européen, précise que le risque de caillot sanguin n’est pas plus élevé chez les personnes vaccinées.

Aucun lien établi en Autriche

En Autriche, une enquête préliminaire a été ouverte après le décès d’une soignante de 49 ans  des suites de « graves troubles de la coagulation », quelques jours après avoir reçu une dose du vaccin AstraZeneca.

Hier, l’Agence européenne du médicament a annoncé que les premières investigations n’avait établi aucun lien entre la vaccination et la mort de cette femme. Un lot du vaccin avait été retiré par précaution.

Dans la foulée, quatre autres pays européens, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg, avaient suspendu les vaccinations avec des doses provenant de ce lot, livré dans 17 pays et qui comprenait un million de vaccins.

En date du 9 mars, seulement 22 cas de thromboses avaient été signalés pour plus de trois millions de personnes vaccinées dans l’espace économique européen, selon l’agence européenne.

Le vaccin Johnson & Johnson validé par l’Union européenne

Dans ce contexte, l’Agence européenne des médicaments a donné son feu vert ce jeudi au vaccin Janssen du laboratoire américain Johnson & Johnson

«Avec ce dernier avis positif, les autorités de l’Union européenne auront une autre option pour lutter contre la pandémie et protéger la vie et la santé de leurs citoyens», a déclaré Emer Cooke, directeur exécutif de l’EMA.

Les trois vaccins autorisés à ce jour sur le marché européen sont ceux d’AstraZeneca, de Pfizer/BioNTech et de Moderna. Celui de Johnson & Johnson, qui est à injection unique, ne requiert pas de très basses températures pour sa conservation.

Le vaccin s’est révélé efficace à 85% pour empêcher les formes graves du Covid-19, une donnée cruciale car c’est ce qui évite les hospitalisations et les décès. Aucune personne vaccinée n’est morte du Covid-19 lors des essais, contre sept décès dans le groupe placebo.



(Avec AFP)