Variant Delta : vaccination obligatoire pour les soignants, pass sanitaire élargi et test PCR payant

FORUM
Face à la poussée du variant Delta, Emmanuel Macron a pris la parole ce lundi soir.
Crédit: Ludovic MARIN / AFP

12 juillet 2021 à 18h15 par Maud Tambellini

Alors que le variant Delta représente désormais plus de la moitié des cas de Covid recensés sur le territoire, Emmanuel Macron a annoncé ce lundi 12 juillet de nouvelles mesures : la vaccination obligatoire pour toux ceux au contact des personnes fragiles, le pass sanitaire largement élargi et la fin des tests PCR gratuits.

Le variant Delta va-t-il nous gâcher notre été? Alors que les contaminations augmentent en France, le chef de l'Etat a pris la parole ce lundi soir. Emmanuel Macron a d'abord annoncé la vaccination obligatoire pour tous ceux au contact des personnes fragiles (personnel soignant et non-soignant des hôpitaux, travailleurs en maison de retraite, en établissement pour personne en situation de handicap...)

Ils auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner. Ensuite, il y aura des contrôles. Pour le reste des Français, le chef de l'Etat " préfère faire le choix de la confiance" avant de penser à rendre la vaccination obligatoire pour tous.

Une campagne de rappel, pour les premières personnes vaccinées en janvier et en février, sera aussi organisée à partir de septembre. "Car il s'agissait souvent des personnes les plus vulnérables".

Dès cette semaine, les contrôles aux frontières vont par ailleurs être renforcés pour les voyageurs en provenance de pays à risque. Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé l'état d'urgence sanitaire dès demain pour la Martinique et la Réunion et un couvre-feu instauré. Autre grand axe, l'extension du pass sanitaire à de nombreux aspects de notre quotidien.

Le pass sanitaire obligatoire pratiquement partout

Pour accéder à tout lieu de loisir et de culture, le pass sanitaire sera obligatoire dès 12 ans, dès le 21 juillet. Ce qui signifie que pour accéder, par exemple, à un parc d'attraction, au cinéma ou à une base de loisirs, il faudra présenter un test PCR négatif ou un certificat de vaccination.

Et à partir du mois d'août, le pass sanitaire s'appliquera aux cafés, restaurants, centres commerciaux, aux hôpitaux, ainsi que pour des voyages en train ou en avion.

Fin des tests PCR gratuits

Enfin, dernière mesure annoncée pour éviter toute reprise forte de l'épidémie, cet automne, les fameux tests PCR seront rendus payants. Sauf sur prescription médicale.

L'idée est de faire peser les contraintes sur ceux qui ne sont pas vaccinés a expliqué Emmanuel Macron. Car le vaccin "divise par douze le pouvoir de contamination et évite 95% des formes graves. Plus nous vaccinerons plus nous éviterons les hospitalisations. Vacciner un maximum de personnes, partout, à tout moment, c'est l'objectif de cet été."

Et le chef de l'Etat pourrait bien gagner son pari, car après ses annonces, Doctolib informe ce soir que 17 000 rendez-vous sont actuellement pris toutes les minutes pour se faire vacciner...

I