Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Vienne : levée du secret médical en cas de violences conjugales

12 avril 2021 à 12h00 Par Iris MAZZACURATI
Au-delà de la levée du secret médical, un signalement pourra être effectué sans forcément avoir le consentement de la personne concernée.
Crédit photo : CCo - Photo d'illustration

Un médecin pourra désormais s’il constate des traces de violences sur une patiente.

Une convention, signée entre l'Ordre des médecins de la Vienne et le procureur de la République de Poitiers, dans le cadre du Grenelle contre les violences conjugales va permettre aux professionnels de santé de lever le secret médical dans certaines circonstances, rapportent nos confrères de France Bleu.

Dans la Vienne, les violences conjugales connaissent une forte hausse depuis un an : +21% en zone rurale et + 11% en ville.

Au-delà de la levée du secret médical, un signalement pourra être effectué sans forcément avoir le consentement de la personne concernée. Cela permettra de passer outre les réticences des femmes qui n’osent pas se rendre au commissariat pour dénoncer les agissements dont elles sont victimes.

"Pas question de revenir sur le contrat de confiance qui existe entre une patiente et son médecin", a précisé Michel Garrandaux, procureur de la République de Poitiers sur France Bleu, "mais le docteur, lorsqu'il constate des violences, doit d'abord faire en sorte d'inviter la victime à porter plainte, de l'aider et de lui faciliter ce signalement, mais s’il n'y arrive pas, alors il pourra, sous certaines conditions, si la vie de la victime est en jeu et qu'elle est sous emprise, il pourra faire un signalement à la justice. Ce ne sera jamais une obligation."