Deux-Sèvres : un millier de gendarmes toujours mobilisés à Sainte-Soline

Manifestation des anti-bassines à Sainte-Soline le 29 octobre 2022.
Manifestation des anti-bassines à Sainte-Soline le 29 octobre 2022.
Crédit: Pascal LACHENAUD / AFP

31 octobre 2022 à 8h21 par Étienne Escuer

Le ministre de l’Intérieur, maintient plus d’un millier de gendarmes ce lundi 31 octobre sur le site de Sainte-Soline (Deux-Sèvres), où se tenait ce week-end une manifestation anti-bassines.

Il veut « qu'aucune ZAD (Zone à défendre) ne s'installe dans les Deux-Sèvres » : le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, maintient un important dispositif de sécurité sur le site des bassines de Sainte-Soline. Un millier de gendarmes devraient ainsi rester sur place ces prochains jours, après un week-end marqué par une grande mobilisation anti-bassines. Quatre militants, interpellés dans le week-end, doivent être jugés ce lundi à 10h. Les anti-bassines appellent à un rassemblement devant le tribunal de Niort à 9h30.

 

"Eco-terrorisme"

 

Hier, les manifestants ont sectionné une canalisation qui doit server à alimenter une future bassine, un acte qualifié « d’éco-terrorisme » par Gérald Darmanin. Le ministre de l’Intérieur a dénoncé la présence d’une « quarantaine de fichés S, de l'ultra gauche radicalisée, qui veulent le désordre et le chaos ».

 

Alors que le collectif anti-bassines a indiqué son intention d'inscrire la lutte dans la durée, avec l’installation d’un campement sur un terrain privé, Gérald Darmanin indique que le gouvernement engagera « les recours nécessaires » contre toute construction qui serait contraire au droit de l'urbanisme.

 

 

Samedi, la manifestation, interdite par la préfecture des Deux-Sèvres mais qui a réuni 7.000 personnes selon les organisateurs, avait été marquée par des heurts entre manifestants et forces de l’ordre. 50 personnes, dont des élus, ont été blessées du côté des anti-bassines, et 61 côté gendarmes. Le ministre de l’Intérieur a dénoncé des attaques aux mortiers d'artifice et aux boules de pétanque contre les forces de l'ordre.

 

 

               

 

 

(Avec AFP)