Article sponsorisé

Les salles de réalité virtuelle, une introduction au monde de demain ?

METAVERS
Toujours rêvé de vivre un rallye ? La réalité virtuelle est la solution miracle
Crédit: PIXABAY

14 janvier 2022

Le Futuroscope propose depuis quelques années une attraction basée sur la réalité virtuelle. En effet, aux côtés de la légende du rallye Sébastien Loeb, vous pourrez ressentir presque parfaitement toutes les sensations d'un co-pilote durant une courte course.

Toujours en avance pour ce qui est de la démocratisation des nouvelles technologies, le Futuroscope n'est heureusement pas le seul aujourd'hui qui propose de découvrir la réalité virtuelle. Une tâche d'autant plus importante que pour beaucoup, elle sera l'instrument principal d'une nouvelle révolution à venir, le métavers.

Ce sont bien des salles de réalité virtuelle comme la Virtual Room d'Orléans qui permettent l'introduction de la réalité virtuelle au plus grand nombre. Analyse d'un phénomène qui risque de changer notre quotidien comme l'a fait Internet.

Le principe du métavers, le monde en ligne qui prend forme

Si Mark Zuckerberg investit des milliards et qu’il a renommé son groupe Meta, c’est bien pour se concentrer exclusivement sur le métavers. Le principe est assez simple, plonger dans un monde numérique, mais qui semble réel parce qu’il trompe les sens. Si votre cœur s’emballe durant l’attraction mettant en scène Sébastien Loeb, c’est bien parce que tous les sens sont stimulés par des instruments. C’est exactement la même chose pour le métavers, un monde simulé, mais qui semble réel pour vos sens.

Le génie fondateur de Facebook n’est évidemment pas le seul à vouloir poser les bases d’un métavers et c’est une véritable course industrielle qui s’est engagée depuis des années déjà. Avec la possibilité d'imbriquer la réalité avec une réalité numérique et en ligne, Internet ne sera plus seulement sur nos téléphones ou ordinateurs, mais bien partout autour de nous.

Aux origines de la réalité virtuelle, le jeu-vidéo

Le jeu vidéo utilise déjà la technologie de la réalité virtuelle. Le monde vidéoludique est d'ailleurs le laboratoire de recherche pour cette technologie. D'abord cantonné à un public de niche, le casque de réalité virtuelle est aujourd'hui un instrument largement utilisé par la communauté des joueurs. Que ce soit sur consoles ou ordinateur.

Avec les premiers jeux adoptant ce casque qui suit les mouvements de la tête pour reproduire une image si fidèle qu'elle peut désarçonner les néophytes, l'idée d'un monde numérique a trouvé un moyen de s'incarner. Si les jeux vidéo maîtrisent de plus en plus la technologie, le métavers est encore loin.

METAVERS
Crédit: PIXABAY

Aux origines du métavers, les jeux en ligne

Plus que l'instrument, c'est le concept même de jeu en ligne qui a pu faire jonction entre le métavers et le jeu vidéo. Ainsi, plongé dans le métavers, les avantages d'Internet seront toujours disponibles, mais avec une immersion beaucoup plus grande.

Grâce à Internet, tout est centralisé et peut être trouvé facilement au même endroit. Plus encore, le monde numérique offre déjà des choses qui ne peuvent être qu'exclusives à Internet.

Pour les amateurs de jeux de casino, il existe par exemple des sites comme Vegas Slots Online proposant les meilleurs bonus de janvier 2022 sans dépôt. Une chose impensable avant l'émergence d'Internet. C'est cette centralisation des informations et les avantages exclusifs au monde numérique qui peuvent jouer un grand rôle dans la future hégémonie du métavers. Et c'est justement sur cela que comptent les pionniers du domaine pour transformer le monde.

Les salles de réalité virtuelles, une antichambre du métavers

C'est bien ici que la Virtual Room d'Orléans ou le Futuroscope jouent un rôle primordial. En offrant aux visiteurs les codes et les manières d'interagir avec un monde virtuel, ils entraînent les citoyens à un exercice qu'ils seront amenés à pratiquer le reste de leurs vies. C'est un peu comme si, dans les années 90, on avait tenté d'aider les Français à utiliser un ordinateur et Internet en les guidant au travers de jeux.

Alors que l'analphabétisme numérique dit illectronisme est une carence aujourd'hui reconnue, il est primordial de préparer les générations futures à l'utilisation et la manipulation d'instruments qui deviendront aussi présents dans notre quotidien que les smartphones ou les ordinateurs.

Plus qu'une bonne action, c'est bien une nécessité. En effet, si jamais le métavers venait à voir le jour, il serait alors presque impossible de ne pas passer par celui-ci pour le travail ou les loisirs. Comme nous le faisons avec Internet.

C'est ce genre de révolution qu'annoncent les pionniers du domaine. En attendant, et pour nous préparer, il suffit de s'amuser avec la réalité virtuelle. Il y a quand même pire besogne.