Loiret : des animations pour découvrir la Protection civile

La journée internationale de la protection civile se tient ce 1er mars.
La journée internationale de la protection civile se tient ce 1er mars.
Crédit: Protection civile du Loiret

1er mars 2022 à 10h58 par Étienne Escuer

La journée internationale de la protection civile a lieu ce mardi 1er mars. Dans le Loiret, des animations sont prévues samedi.

Vous les avez sûrement déjà croisés, avec leur tenue orange et bleue : les bénévoles de la Protection civile organisent des animations ces prochains jours. La journée internationale de la Protection civile a lieu en effet ce mardi 1er mars. L’association a été créée officiellement en 1965 et compte aujourd’hui 32.000 bénévoles partout en France.

 

« On a trois missions principales : aider, secourir et former », explique Théo Bouteille, chargé de communication pour la protection civile du Loiret. « Aider, c’est par exemple pour les catastrophes naturelles, venir aider les gens à retrouver une vie normale ; secourir, il s’agit des divers postes de secours qu’on peut avoir lors de concerts par exemple ; et la partie formation, c’est quand on forme le grand public aux gestes de premiers secours. »

 

Recherche de bénévoles

 

Dans le département, l’association compte environ 80 bénévoles. Avant le covid, elle tenait environ 150 postes de secours par an, pour divers événements : concerts, courses à pied, etc. « C’est très important d’avoir des bénévoles », confie Théo Bouteille, qui lance un appel aux bonnes volontés. « On est les primo-intervenants, le délai des secours publics peut être parfois un peu plus long. » Pour s’inscrire, il suffit d’avoir 16 ans et d’être motivé. « On s’occupe de vous former », explique le chargé de communication loirétain.

 

Au niveau national, la Protection civile se charge aussi de former 130.000 personnes par an aux gestes de premiers secours. « Tout le monde peut tomber aujourd’hui dans la rue face à quelqu’un qui fait un malaise », rappelle Théo Bouteille. « C’est important qu’un maximum de personnes soient formées pour réagir à ce genre de situation. » Aujourd’hui, on estime en effet que seul un Français sur trois maîtrise ces gestes, bien loin des chiffres allemands ou scandinaves. « Pour le PSC1, la formation de base, c’est à partir de 10 ans », détaille Théo Bouteille. « On va apprendre à porter secours à une personne qui fait un arrêt cardiaque, ou comment protéger un accident. »

 

Autant de gestes que vous pourrez découvrir, tout comme les véhicules de la Protection civile, ce samedi 5 mars. L’association propose de venir rencontrer ses membres place du Martroi à Orléans, de 12h à 19h. Simultanément, des animations sont aussi prévues à Gien, place du maréchal-Leclerc.